CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
            HABSPOOL            SONDAGE            VIDÉOS
HasbEtLNH
Facebook   |   Instagram   |   Twitter
           HABSPOOL           SONDAGE           VIDÉOS
FINAL
logo 2
logo1
3E  ·  5:30
logo 2
logo2
HasbEtLNH
               HABSPOOL               SONDAGE               VIDÉOS CONNEXION           INSCRIPTION           MOT DE PASSE
photo

Claude Julien n'est pas le seul à comparer Danault à Carbonneau

8 novembre 2018

Lundi soir, l’entraîneur-chef du Canadien en a surpris plusieurs en comparant le jeu de Phillip Danault à celui de Guy Carbonneau. Le #24 du Canadien n’avait pas tardé à commenter ces propos, disant qu’il était tout simplement honoré et qu’il prenait plaisir à jouer son rôle. Et bien, c’est maintenant au tour de Carbonneau lui-même de commenter la situation:

Il prétend se reconnaître quand il voit jouer Danault. Sacrifier son attaque pour aider son équipe défensivement est un art, et ce type de joueur est plus difficile à trouver aujourd’hui que dans son temps, explique Carbonneau.  Cependant, il ne pense pas que Phillip pourra, un jour, soulever le trophée Selke, sous prétexte que les barèmes ont changé. En effet, il y a beaucoup plus de statistiques avancées aujourd’hui qu’il y en avait dans les années 1980-90, et les vainqueurs de ce trophée sont maintenant également des bons pointeurs.

Depuis le lock-out de 2004, les gagnants du Selke ont tous amassé au moins 50 points, sauf Jonathan Toews pendant la saison écourtée de 2013, alors qu’il avait cumulé 48 points. Phillip serait capable d’atteindre la barre des 60 points, selon l’ancien #21 du Tricolore, mais il se contente de 40-45 points pour mieux jouer son rôle défensivement, notamment en ne jouant pas sur l’avantage numérique pour avoir plus de temps de glace lorsque son équipe joue avec un homme en moins.

À voir également sur H&L –>

Ailleurs sur le web