FINAL
1
5
    

Trop peu de candidats restants

Publié le 26 septembre 2018 à 11h40
PAR

Il y a longtemps que le Canadien n'a pas transigé un choix de première ronde avant de l'avoir repêché.

En fait, depuis 2009 que le Canadien s'est toujours donné le luxe de choisir un des 30 joueurs les plus convoités de l'année. Juste pour dire, depuis les 20 dernières années, il n'y a qu'en 1999 et 2008 que le Canadien a échangé son futur choix de premier tour.

C'est bien beau tout ça, mais le repêchage n'est pas une science exacte, et en voici la preuve:

2009 – Louis Leblanc – parti
2010 – Jarred Tinordi – parti
2011 – Nathan Beaulieu – parti
2012 – Alex Galchenyuk – parti
2013 – Michael McCarron – au ballotage
2014 – Nikita Scherbak – sur la scellette
2015 – Noah Juulsen – reste
2016 – Mikhail Sergatchev – parti
2017 – Ryan Poehling – reste
2018 – Jesperi Kotkaniemi – reste


Pas moins de cinq des dix derniers premiers choix du Tricolore au repêchage ne sont plus avec l'équipe, deux d'entre eux n'auront pas de carrière dans LNH, un autre a été soumis au ballotage et un autre n'est toujours pas certain d'avoir un avenir avec l'équipe. Mais quand on se compare, on se console. avec la parité qu'il y a dans la LNH d'aujourd'hui, plusieurs équipes ont de la difficulté à garder leurs premiers choix.

Prenons exemple des Oilers d'Edmonton, qui ont eu pas moins de quatre premiers choix au total depuis 2010. Sur ces quatre joueurs, il n'en reste que deux, Ryan Nugent-Hopkins, qui ne cesse de faire partie de rumeurs de transactions depuis plusieurs années, et évidemment Connor McDavid, qui devrait rester avec l'équipe pour très longtemps. Nail Yakupov est maintenant rendu dans la KHL, après avoir eu sa chance avec plusieurs équipes de la LNH, et Taylor Hall fait la pluie et le beau temps au New Jersey.

Au risque de se répéter, le repêchage n'est pas science exacte certes, mais il peut nous apporter plein de belles surprises, comme Andrei Markov, sélectionné en 6e ronde, ou bien Pavel Datsyuk, choisi par les Red Wings en 6e ronde aussi. Bien que plusieurs premiers choix du Canadien lors des dernières années ne furent pas très convaincants, ne vous en faites pas, c'est monnaie courante dans la ligue, et la banque d'espoirs est en ce moment plus prometteuse que jamais pour nos glorieux!
10 dernières chroniques
pub