20:00
-
-
    

Faire confiance au système.

Publié le 22 septembre 2018 à 7h27
PAR

Il y a une différence notable entre le camp d'entraînement du Canadien de 2017 et celui de 2018.

En effet, la fiche est beaucoup plus reluisante qu'à pareille date l'année dernière, et il y a une progression de match en match qui se voit dans le jeu des hommes de Claude Julien. Ceci peut être attribué aux espoirs beaucoup plus talentueux, à un nouveau départ pour les vétérans et une meilleure préparation de tous.

Selon Philip Danault, c'est le système de jeu de Claude Julien qui fait la différence. Toujours selon le #24, les gars sont prêts lorsqu'ils arrivent aux entraînements et aux parties. D'un point de vue extérieur, il est évident que les joueurs semblent acheter les plans de match et qu'ils éprouvent du plaisir à jouer selon les demandes de leur entraîneur-chef.

Voici ce que Danault avait à dire en entrevue le lendemain de la victoire face aux Capitals:


«Le fait que tout le monde embarque dans le même bateau ça crée des étincelles. Il n'y a pas d'excuses cette année»


Il y a déjà une chimie qui s'installe entre les joueurs qui est belle et rassurante à voir. Si Claude Julien semblait avoir perdu son vestiaire l'année dernière, c'est tout le contraire présentement. En regardant sa fiche en carrière, l'entraîneur-chef du Tricolore a toujours su rebondir après une saison difficile, ce qui est d'autant plus de bon augure pour la prochaine campagne.

Selon nous, c'est un travail d'équipe qui a été fait de main de maître pendant l'entre saison de la part de l'équipe d'entraîneurs et du directeur général, qui a permis de voir ce que l'on voit aujourd'hui. Marc Bergevin a su aller chercher de bons espoirs et de bons joueurs établis, tout en se débarrassant des distractions, Joel Bouchard a commencé à préparer plusieurs recrues dès les premiers jours du mois d'août et Claude Julien et ses acolytes ont bâti un système à l'image d'une équipe beaucoup plus rapide et compétitive.

Il ne faut pas parler trop vite, il y a beaucoup de travail à faire encore et les efforts devront être sans relâche, mais nous croyons de plus en plus que nos glorieux seront en mesure de surprendre cette saison. Avec une meilleure relance de l'attaque, des attaquants assis dans les bonnes chaises, un bon mélange de jeunes et de vétérans et un personnel d'entraîneurs adéquat, il est normal que les joueurs achètent le plan et qu'ils acceptent le rôle qu'ils auront à jouer. Il ne manque qu'une bonne saison à la hauteur du talent pour Carey Price et il est permis de croire que la chimie entre les gars deviendra contagieuse, dans la victoire comme dans la défaite. Voilà la bonne attitude à avoir!
10 dernières chroniques
pub