20:00
-
-
    
Chandail du Canadien de Montréal
Crédit photo: ESPN

Canadien de Montréal: il avait une grosse dépendance aux jeux vidéo

Publié le 13 mai 2024 à 19h53
PAR WILLIAM NADEAU

Voilà une déclaration intéressante impliquant un ancien joueur très populaire du Canadien de Montréal.

Alex Kovalev a toujours été un préféré pour les partisans du CH, lui qui a notamment connu une saison de 84 points en 82 matchs en 2007-2008. Il était extrêmement talentueux avec une rondelle sur sa palette, et il a toujours été très généreux de son temps.

Pourquoi parlons-nous d'Alex Kovalev aujourd'hui?

Parce que Kovalev vient de s'ouvrir, en entrevue avec le site « The Caviar Diplomat », et il a confié qu'il avait une grosse dépendance aux jeux vidéo, et plus précisément à la Super Nintendo.



Kovalev avoue qu'il adorait la Super Nintendo, qu'il avait toujours entre 35 et 40 jeux avec lui, souvent carrément sur son plancher, et que ça a définitivement eu un impact sur sa carrière dans la LNH.

« Quand je me levais le matin, je déjeunais en jouant une partie. Des fois, j'arrivais en retard à la pratique juste pour finir un niveau. Après la pratique, je jouais encore pour 5-6 heures, je mangeais et rejouais plus tard. » - Alex Kovalev

Étant donné qu'il jouait également jusqu'aux petites heures du matin, ça avait un gros impact sur son énergie ainsi que sur son sommeil.

Dépendance aux jeux vidéo: Alex Kovalev brise le silence



Il poursuit.

« C'était vraiment mauvais pour moi. J'étais rendu à un point où ça affectait mon jeu. Je ne dormais pas, j'oubliais des choses que je devais faire sur la glace. C'était quasiment comme si tu n'étais plus du tout là mentalement et que tu ne pouvais pas te rappeler ce que tu fais normalement. » - Alex Kovalev

Il y pensait même en plein match:

« Au début, je croyais que ce n'était que de la fatigue et que je devais dormir plus. Ensuite, j'ai réalisé que sur le banc je pensais des fois au jeu de hockey, plutôt qu'à la vraie partie. C'est là que j'ai réalisé que ça n'allait pas dans la bonne direction. » - Alex Kovalev

Il a finalement choisi de se prendre en main, de prendre les choses en main et de combattre cette dépendance.

Du jour au lendemain, il a tout débranché et n'a plus jamais rejoué aux jeux vidéo jusqu'à la naissance de ses deux jeunes garçons.

Bravo à Alex Kovalev pour son courage, et tant mieux si ça peut aider d'autres joueurs à se prendre également en main.

SONDAGE
13 Mai   |   1369 réponses
Canadien de Montréal: il avait une grosse dépendance aux jeux vidéo

Lequel fera le plus de points, l'an prochain, selon vous?

Suzuki80458.7 %
Caufield896.5 %
Dach836.1 %
Slafkovsky39328.7 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub