Les contrats d’essai, une bonne façon de remplir des chandails en match pré-saison

Publié le 22 août 2019 à 19h11
PAR MATHIEU CHARBONNEAU
Certains dirigeants des formations de la LNH trouvent que c’est positif pour leur équipe d'ajouter de la compétition à l'interne durant le camp d’entraînement. Afin d'y parvenir sans trop hypothéquer leur formation, ils donneront des contrats d'essai à des joueurs d'expérience dans la LNH qui n'ont pas réussi à se dénicher une réelle entente.

Si le but mentionné à tous est de créer de la compétition à l'interne, une autre raison, moins glorieuse, de donner tant de contrats d'essai pourrait simplement être de pouvoir remplir des chandails lors des parties hors concours. L'idée vous paraît stupide? Il ne suffit que de regarder la règle concernant les vétérans pour les parties de pré-saison de la LNH afin de s'en convaincre.

À chacune des parties de la pré-saison de la LNH, les formations doivent habiller au minimum huit joueurs qualifiés comme étant des vétérans. Pour ce faire, ils doivent être dans l'une des catégories suivantes :

- Joueur/Gardien ayant joué 30 parties la saison précédente


- Gardien habillé à 560 occasions la saison précédente

- Choix de première ronde du plus récent repêchage

- Joueur ayant plus de 100 parties jouées dans la LNH


Comme Andrew Zadarnowski le démontre si bien, il est habituellement facile de placer les joueurs possédant des contrat d'essai dans la dernière catégorie. Comme nous le mentionnons plus haut, les joueurs signant ce type de contrat sont habituellement des vétérans de la LNH en fin de carrière.

Une formation qui dispute plusieurs parties hors concours a intérêt à avoir quelques contrats d'essai à son actif. Elle pourra ainsi reposer, le temps d'une partie, ses joueurs réguliers, tout en donnant de l'espoir à celui qui se cherche du travail. Au final, rares sont les joueurs possédant des contrats d'essai qui réussissent à convaincre la direction et à signer un contrat régulier avec celle-ci.

Année après année, le Canadien est la formation disputant le plus de parties préparatoires dans la LNH. Attendez-vous donc à ce que Marc Bergevin distribue un ou deux contrat d'essai d'ici le début du camp afin de créer de la « compétition » à l'interne. Claude Julien pourra ainsi reposer ses joueurs réguliers et ne sera pas dans l'obligation d'en habiller un afin de se conformer au règlement de la LNH.

La saison passée, Marc Bergevin avait donné un contrat d'essai au vétéran Joel Ward. Il n'avait fait que passer durant 11 jours dans l'organisation du Canadien.
10 dernières chroniques
pub