Le Canadien pourrait perdre l'un de ses espoirs d'ici peu

Publié le 9 août 2019 à 16h10
PAR MATHIEU CHARBONNEAU
Dans environ une semaine, 23 joueurs repêchés par des formations de la LNH pourraient devenir agents libres sans compensation s'ils ne signent pas un contrat d'entrée avec leurs formations respectives. Ces joueurs proviennent de la NCAA et bénécifient d'un règlement qui dit que les droits du joueur appartiennent à la formation de la LNH jusqu'au 15 août suivant leur graduation.

Dans le passé, plusieurs joueurs ont usé de ce règlement afin de choisir la formation avec laquelle ils allaient s'aligner. Les Will Butcher, Alexander Kerfoot, Jimmy Vesey et Matt Benning ont tous eu le loisir de choisir leur nouvelle équipe. Cette saison, 23 joueurs pourront, s'ils ne sont pas signés le 15 août prochain, faire de même.


Le Canadien possède un joueur dans cette situation et c'est le défenseur Nikolas Koberstein. L'Albertain de 23 ans a évolué pour l'Université d'Alaska lors de ses quatre saisons dans la NCAA. Il a cumulé quatre buts, 26 mentions d'aide pour 30 points en 125 parties universitaires.


Il serait surprenant que le Canadien offre un contrat au défenseur de 6 pieds et 2 pouces. Ces derniers ont déjà 48 contrats d'octroyés sur une limite de 50. Koberstein semble également avoir été dépassé par plusieurs autres espoirs à la position de défenseur chez le Canadien. Le choix de 5e ronde en 2014 (125e au total) devra regarder ailleurs s'il désire continuer dans le hockey.

Chase Priskie, qui appartient aux Capitals de Washington, est assurément l'un des joueurs les plus intéressants de cette liste. Il a été capitaine de l'équipe de Quinnipiac lors des deux dernières saisons, équipe qui a été finaliste de Hobey Baker en 2018-19. Le défenseur droitier a marqué 39 points en 36 matchs et a été l’un des défenseurs offensifs les plus dynamiques du pays. Il ne devrait pas être signé par les Capitals de Washington d'ici le 15 août, ce qui en fera un joueur convoité.

10 dernières chroniques
pub