SONDAGES     LNH     CANADIENS

Présentement EN FEU


Inquiétant? Trois espoirs du CH au poste de centre jouent à l'aile au CMHJ


PUBLICATION
Mathieu Charbonneau
27 décembre 2018  (16h34)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS



Nous le savons tous, le CH a énormément de difficultés depuis plusieurs années à trouver un centre numéro un.

L'état major du club a pris, depuis deux ans, les moyens afin de remédier à cette situation.
L'équipe a, dans un premier temps, repêché plusieurs joueurs de centre (Ryan Poehling, Jacob Olofsson, Cam Hillis, Joni Ikonen, Allan McShane, Cole Fonstad, Brett Stapley,  Samuel Houde, Jake Evans)  et, dans deuxième temps, transigé pour acquérir un espoir à cette position (Nick Suzuki).
De ces centres, trois jouent présentement au Championnat du monde de hockey junior  qui se déroule à Vancouver, soit Nick Suzuki (Canada), Ryan Poehling (États-Unis) et Jacob Olofsson (Suède), mais ces trois joueurs de centre jouent actuellement à l'aile avec leur formation respective au CMHJ.
En voyant cela, plusieurs seraient en droit de se demander si ces joueurs ont vraiment un avenir à la position de centre avec le CH puisqu'ils n'ont pas été en mesure de percer l'alignement de leur formation junior à cette position. Est-ce vraiment un problème selon-vous?
Lorsque nous regardons les alignements et les trios de ces formations, nous constatons que ces trois joueurs sont utilisés dans le top 6 offensif de leur équipe. Il y a fort à parier que la mutation de ces joueurs à l'aile n'est pas une punition, mais bien une opportunité pour les entraîneurs.
En effet, il est  beaucoup plus facile de muter un centre à l'aile que de faire l'inverse.  Les entraîneurs ont donc choisi de placer leur force de frappe ensemble afin de créer plus de punch offensif.  C'est un luxe que peu peuvent se permettre d'avoir et ils ont choisis d'en profiter. Ça n'enlève rien aux habileté au centre de ces trois joueurs.
Suzuki, par exemple, est également utilisé à l'aile dans son équipe junior de la OHL. Il a donc plus d'habiletés à cette position que Anderson-Dolan ce qui a facilité le choix de l'entraîneur. Poehling et Norris sont deux joueurs semblables et le choix du joueur de centre aurait pu être l'un ou l'autre.
Si l'entraîneur voulait vraiment réunir ces deux joueurs, il a dû faire un choix. De son côté, Olofsson a été préféré à l'aile du premier trio plutôt qu'au centre du troisième trio. Ces choix prouvent donc le talent offensif et la polyvalence de  ces  trois joueurs et non le manque de talent à la position de centre.
10 dernières chroniques

HABSETLNH.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS