Découvrez le discours inspirant de Joël Bouchard aux recrues du Tricolore

Publié le 5 juillet 2019 à 19h59
PAR

Joël Bouchard a la réputation d'être un entraîneur intense. Que ce soit dans le vestiaire, derrière le banc, avec les médias et lorsqu'il motive ses joueurs. Intense et passionné, n'importe quel patineur ayant joué sous ses ordres pourrait vous confirmer de telles affirmations.

En effet, dans l'extrait suivant partagé sur la page Facebook du Rocket de Laval, Bouchard nous démontre toute la franchise dont il fait preuve dans ses paroles. Alors que le camp de développement du Tricolore avait lieu du côté de Brossard, l'entraîneur du Rocket a donné l'heure juste aux joueurs qui aspirent un jour se tailler une place avec le grand club.

Voici quelques unes des citations les plus marquantes de son discours.

«On n'ira pas sur la glace pour exercer nos habiletés pendant 40 minutes. À la fin de la journée, ça ne changera rien. [...] Ce n'est pas vrai que nous allons améliorer considérablement votre niveau d'habiletés en 40 minutes. On n'est pas aussi bons», a-t-il déclaré aux espoirs du Tricolore.


«Plus le hockey devient dur, plus ta faiblesse est exposée. Disons que tu n'es pas bon le long de la rampe, je te garantis que c'est fini pour toi chez les professionnels. Claude [Julien] ne veut pas des gars mauvais le long des bandes.»

«Si tu ne sais pas comment défendre, eh bien Claude ne veut pas des gars comme ça. Si tu ne veux pas travailler en défense, je n'ai pas de problème, marque 50 buts. Si tu en marques 50, je pense que je peux te pardonner pour quelques jeux.»

«Je ne veux rien enlever à vos habiletés, à votre jeu offensif. Je ne veux pas minimiser votre sens du hockey. J'adore tout ça. Vous en avez besoin. Nous en avons besoin. Vous allez échouer, les échecs ne me dérangent pas. Ce qui compte, c'est ce que tu en conclus, comment tu te relèves pour recommencer.»

Crédit: TVA Sports
10 dernières chroniques
pub