photo

UNE DERNIÈRE CHANCE POUR HENRIK LUNDQVIST À NEW YORK?

Cette année, Henrik Lundqvist a vu son temps de jeu diminuer considérablement comparativement aux campagnes précédentes. La relève entre les deux poteaux chez les Rangers de New York amène la fin d’une grande époque. Les deux jeunes hommes masqués russes, Alexandar Georgiev et Igor Shesterkin, se sont appropriés le poste.

Rappelons qu'en février dernier, Lundqvist a été retiré de la formation, pour la première fois de sa carrière, alors qu’il était en santé. Cependant, le vétéran pourrait forcer la main de ses entraîneurs lors de la ronde de qualification alors que les Rangers affronteront les Hurricanes de la Caroline.



« Ce sera la décision de l’entraîneur. Cela reviendra au plus méritant. Les entraîneurs prennent des décisions. Je pense qu’ils vont regarder et voir comment se déroule le camp d’entraînement. Ce sera toute une bataille », a déclaré le président des Rangers, John Davidson.

L’équipe new-yorkaise a remporté les quatre duels entre les deux formations et le Suédois a obtenu le départ dans trois de ceux-ci. Il a maintenu une moyenne de buts alloués de 2,33 et un taux d’efficacité de ,947. Pour ce qui est du quatrième gain, c'est Shesterkin qui l’a récolté alors qu’il s’était établi comme le gardien partant de l'organisation.

« Nous avons trois gars qui sont capables et j’aime notre profondeur à cette position. J'ai hâte de voir le camp d’entraînement. Il va y avoir beaucoup d’éléments, plusieurs petites histoires qui vont se transformer en grandes histoires. Qui sera le gardien partant? S’il s’agit d’une série trois de cinq, ce ne sera pas une longue série et vous voulez connaître un bon départ. Les entraîneurs vont devoir prendre cette décision », a ajouté Davidson.

Henrik Lundqvist a été un choix de septième ronde des Rangers de New York en 2000. Le Suédois a défendu la cage de cette équipe durant les 15 saisons de sa carrière et il a longtemps été l’image de l'organisation. D’ailleurs, les partisans l’ont surnommé le « Roi Henrik » en raison de son jeu dominant pendant sa saison recrue. Il compile une fiche de 459 victoires, 310 défaites et 96 revers en prolongation.

Il sera sans équivoque un membre du Temple de la renommée du hockey lorsqu’il sera admissible. L’athlète de 38 ans a été en nomination pour le trophée Vézina lors de ses trois premières campagnes, en plus de le remporter en 2012.

De plus, il est le seul gardien de but de l’histoire du circuit Bettman à avoir enregistré 11 saisons d’au moins 30 victoires au cours de ses 12 premières saisons. Sans oublier qu’il a mené l'équipe masculine suédoise à sa deuxième médaille d'or olympique lors des Jeux olympiques d'hiver de 2006, à Turin.

Il est à se demander si l’organisation lui donnera une autre chance de se faire valoir et misera sur son expérience. Surtout que ce dernier a eu une attitude irréprochable en sachant qu’il devrait laisser sa place aux jeunes.



Crédit : TVA Sports
MAXIME GRONDIN
30 MAI 2020  (14H47)