photo

UNE CLAUSE QUI POURRAIT RAPPORTER ÉNORMÉMENT À L'UNE DE CES ÉQUIPES

S'il y a une chose qu'on ne peut pas reprocher à la loterie de la LNH avec le résultat d'hier, c'est son sens du spectacle! Le tout premier choix au prochain encan est encore à attribuer à une des huit équipes qui s'inclinera en ronde qualificative. Nous avons donc très hâte à la phase 2 de la loterie, qui va se tenir après la conclusion de la ronde qualificative à une date indéterminée.



Vous rappelez-vous l'échange qui a envoyé Jean-Gabriel Pageau aux Islanders de New York en retour d'un choix de premier, deuxième et troisième tour? Ou bien l'échange de Jason Zucker, envoyé à Pittsburgh en retour d'un choix de première ronde en 2020, Calen Addison et de l'ancien premier choix du CH, Alex Galchenyuk? Ou sinon, l'échange des Leafs afin de se débarrasser du contrat de Patrick Marleau en donnant leur choix de premier tour aux Hurricanes? Ou finalement, l'échange de J.T. Miller aux Canucks de Vancouver en retour d'un choix de première ronde 2020 et de troisième ronde au dernier repêchage?

Ces transactions ont tous un point en commun: elles comportaient toute une clause anodine que personne ne croyait pouvoir finalement s'appliquer, soit que le choix de premier tour 2020 deviendrait un choix de premier tour 2021 si cette sélection se retrouvait dans le top 3 du repêchage 2020 ou bien si l'équipe à qui appartenait initialement ce choix venait à rater les séries. Rappelons que la ronde qualificative n'est pas considérée comme une ronde de série.

Ainsi, si les Islanders venaient à perdre en ronde qualificative et que leur choix gagnait la loterie, les Sénateurs se retrouveraient avec le choix de premier tour 2021 des Islanders et Lou Lamoriello pourrait sélectionner Alexis Lafrenière au premier rang. Du côté des Penguins et des Canucks, en cas de défaite lors de la ronde qualificative, ils retrouveraient leur choix de première ronde et ce, même s'ils ne remportent pas la loterie. Pour les Leafs, si leur choix se retrouvait dans le top 10 en 2020, ils récupéreraient leur choix pour donner leur choix de premier tour en 2021. Cela veut donc dire qu'en cas de défaite des Leafs contre les Blue Jackets, Lafrenière aurait 12,5% des chances de se joindre aux Leafs et de jouer avec Auston Matthews. Avec le résultat de la loterie d'hier soir, ces directeurs généraux doivent être très heureux d'avoir inclus cette clause dans leurs échanges.

Source : CapFriendly.com
ALEX DERY
27 JUIN 2020  (11H40)