photo

UN PREMIER CHOIX QUI FAIT BIEN JASER

Depuis mardi, beaucoup d'éléments ont été clarifiés au sujet de la reprise des activités dans la LNH ainsi que sur la loterie du repêchage. Ces annonces ô combien nécessaires ont calmé beaucoup de spéculations qui circulaient un peu partout sur les réseaux sociaux. Cependant, un détail n'a pas été mentionné par le commissaire et il concerne certains choix obtenus via transaction.



Le vocabulaire employé par Gary Bettman a semé une certaine confusion chez certaines équipes. En effet, il a d'abord mentionné qu'il y aurait des séries éliminatoires à 24 équipes et ensuite qu'il y aurait une ronde de qualification pour entrer en séries éliminatoires. Ce petit différend fait toute la différence pour des équipes comme les Devils du New Jersey, qui obtiendraient un choix de premier tour des Canucks de Vancouver si ces derniers participent à la danse printannière. En d'autres mots, si la bande à Pettersson est considérée comme « en séries » dès maintenant, le New Jersey recevrait immédiatement son dû.

Selon Pierre Lebrun de TSN et The Athletic, dans le cas décrit plus haut, comme dans tous ceux concernés par des choix conditonnels en lien avec une participation aux séries, le commissaire a tranché : les équipes figurant aux positions 5 à 12 de chacune des associations ne sont pas encore considérées qualifiées en séries.

Cela veut donc dire que pour le moment, les Canucks de Vancouver gardent leur premier choix au repêchage et en cas de victoire face au Wild, ils devront céder leur choix aux Devils. En cas de défaite, ils garderaient leur choix, mais devraient céder leur premier choix de l'an prochain, tel que stipulé dans cette transaction.

Crédits : RDS
PABLO HERRERA
31 MAI 2020  (0H40)