photo

UN JOUEUR DU TRICOLORE NE SE PRÉSENTERA PAS LUNDI

À moins de 48 heures du début du camp d'entraînement en vue de la relance des activités de la Ligue nationale de hockey, le défenseur Karl Alzner a déjà signalé son intention à l'organisation montréalaise qu'il ne se présentera pas pour la troisième phase du plan de relance.



C'est ce qu'a annoncé le Bleu-blanc-rouge sur son compte Twitter samedi en fin de soirée.


Par le fait même, le défenseur âgé de 31 ans qui ne fait plus vraiment partie des plans du Tricolore ne pourra prendre part à la ronde des qualifications qui se tiendra à Toronto, l'une des deux villes sélectionnées pour présenter les parties des séries éliminatoires. La Ville d'Edmonton accueillera également son lot de rencontres puisque les finales d'Association et la finale de la Coupe Stanley auront lieu au domicile des Oilers d'Edmonton.

Dans la même veine, le Tricolore a annoncé le retour de quatre joueurs sur la glace samedi. Tomas Tatar, Christian Folin et Gustav Olofsson étaient tous les trois sur la patinoire.

Toutefois, c'est le gardien de but Charlie Lindgren qui a retenu l'attention avec sa nouvelle moustache taillée sur mesure pour les séries éliminatoires. Ça nous rappelle des souvenirs de George Parros ou encore Glen Metropolit!

Les autres joueurs qui devraient faire partie de l'alignement pour la première rencontre face aux Penguins de Pittsburgh sont attendus par l'équipe lundi.

Le circuit Bettman a également annoncé dans son protocole d'entente que les joueurs devront subir un test de dépistage à la COVID-19 avant de se rendre dans les bulles. Il s'agit d'un moyen préventif pour éviter une possible éclosion dans un environnement contrôlé, où toutes les équipes seront installées.

Les équipes disputeront des parties hors-concours à la fin du mois de juillet. La ronde des qualifications, une nouveauté ajoutée aux séries éliminatoires cette saison, devrait vraisemblablement débuter le 1er août prochain, soit dans moins de trois semaines. Les amateurs de hockey sont excités à l'idée de suivre du hockey après une disette de plus de 150 jours.

La LNH avait cessé ses activités le 13 mars dernier, alors que l'état d'urgence sanitaire a été décrété au Québec et au Canada. Certaines régions des États-Unis présentaient une hausse importante de cas infectés à la COVID-19. Il aura fallu attendre plus de 18 semaines afin d'avoir droit à un match télédiffusé avec un impact pour la Coupe Stanley.
CARL ARMONI
12 JUILLET 2020  (7H28)