photo

UN AUTRE COUP DUR POUR L'ANCIEN DU CANADIEN

Ancien joueur du Canadien de Montréal, mais également des Canucks, des Islanders et des Flyers, Gino Odjick ne peut pas dire qu’il a une retraite des plus faciles. En effet, après 605 matchs dans la LNH, où il a amassé 137 points, mais surtout 2567 minutes de pénalité, Odjick a pris sa retraite après la saison 2001-2002. Quelques années plus tard, l’homme aujourd’hui âgé de 50 ans a appris une bien mauvaise nouvelle, il devra se battre pour demeurer en vie...

En effet, il y a six ans, l’ancien dur à cuire avait lutté contre la myose, une maladie qui s’attaque au coeur. Dans le passé, les médecins ne lui donnaient que quelques mois à vivre. Il avait même écrit une lettre d’adieu lors de l’apparition des premiers symptômes. Toutefois, un traitement expérimental à Ottawa lui avait sauvé la vie.



Malheureusement, lors d’une entrevue accordée au journal « Le Droit », Gino Odjick a confié qu’il était à nouveau ennuyé par des problèmes de santé et a dû reprendre récemment des traitements de chimiothérapie.

« C’est revenu il y a environ un mois. J’ai recommencé les traitements de chimiothérapie. Ça a été un choc, mais qu’est-ce que tu veux faire... Il y avait plusieurs options de traitement, mais j’ai demandé de suivre le même que j’avais eu à Ottawa vu que ça avait marché. Je suis en chimio pour les six prochains mois. »


Dans cette même entrevue, Gino Odjick a également voulu se montrer très optimiste face à l’avenir. Même s’il sait que les prochains mois seront extrêmement difficiles, l’homme originaire de la réserve Kitigan Zibi, près de Maniwaki, sait qu’il peut réussir à combattre à nouveau cette maladie.

« Je suis trop jeune pour mourir! Ils (ses médecins) l’ont trouvé de bonne humeur, ça fait que je suis bien confiant d’être capable de m’en débarrasser. »

MATHIEU FOURNIER
17 OCTOBRE 2020  (10H06)
promo
QUIZ SUR HABS&LNH
image
Comment s'appelle cet arbre?
MAGNOLIA ÉTOILÉ
POMMIER
SAULE BLANC
TILLEUL À PETITES FEUILLES