photo

UN 21E SIÈCLE TRÈS MÉDIOCRE EN SÉRIES ÉLIMINATOIRES POUR MONTRÉAL FACE À PHILADELPHIE

Nous avons appris, tard en soirée de samedi, que le Canadien de Montréal allait affronter les Flyers de Philadelphie lors de la première ronde des séries éliminatoires qui s'amorcera dans quelques jours. Philly s'est imposé au compte de 4 à 1 face au Lightning de Tampa Bay, s'emparant ainsi du premier rang au classement du mini-tournoi entre les quatre meilleures formations de la saison régulière.



Il s'agit là d'un bond important pour la troupe d'Alain Vigneault, elle qui occupait le quatrième échelon avant que le plan de reprise ne s'amorce. De son côté, victime de sa saison régulière de misère, Montréal devra constamment affronter la meilleure équipe classée jusqu'à la fin de son parcours éliminatoire en 2020, alors que l'équipe possède la pire fiche de toutes les équipes participant à la relance.

Quoiqu'il en soit, maintenant que nous connaissons les prochains adversaires du Tricolore, quoi de mieux qu'une petite rétrospective du passé éliminatoire entre les deux opposants pour se faire une idée de ce qui nous attendra dans les prochains matchs?

De prime abord, pour les plus âgés d'entre nous, certains se souviendront du tout premier affrontement en séries entre Montréal et Philadelphie en 1973. Alors que tous deux luttaient pour une place en finale de la Coupe Stanley, le CH s'était alors imposé face aux Flyers, dans la ligue seulement depuis six saisons à ce moment, en cinq petites parties pour décrocher son billet pour l'affrontement ultime. Henri Richard s'était particulièrement illustré dans cette demi-finale, lui qui y avait inscrit deux buts vainqueurs.

Trois ans plus tard, en 1976, les deux équipes se retrouvent de nouveau, mais cette fois-ci en finale de la Coupe Stanley. Mené par Guy Lafleur, Montréal s'était facilement imposé en blanchissant ses adversaires de la Pennsylvanie. Malgré la défaite de son équipe, Reggie Leach s'était mérité le trophée Conn Smythe, remis au joueur le plus utile des séries, fort d'une récolte de 19 buts et cinq mentions d'aide, en seulement seize parties.

Ensuite, il aura fallu attendre onze ans avant de retrouver ces deux formations dans une même confrontation éliminatoire, mais cette fois-ci, ce sont les Flyers de Philadelphie, comptant notamment le marqueur de 58 buts Tim Kerr et le gardien Ron Hextall dans leur rang, qui étaient sortis vainqueurs en six parties lors de la finale de la conférence. Philadelphie avait par contre baissé pavillon quelques semaines plus tard en finale de la Coupe Stanley, alors que les Oilers de Wayne Gretzky avaient eu le dessus en sept parties.


Deux ans plus tard, en 1989, le CH a pris sa vengeance en jouant exactement le même tour aux Flyers, l'emportant en six parties lors de la finale de conférence. Toutefois, tout comme Philadelphie avait été victime 730 jours auparavant, Montréal a subi l'élimination dans l'affrontement ultime, alors que les Flames de Calgary avaient pu soulever le Saint-Graal après six rencontres.

Deux décennies plus tard, après avoir vaincu les Bruins de Boston en sept rencontres lors de la première ronde, Montréal retrouve les Flyers en deuxième ronde, qui venaient d'éliminer Alex Ovechkin et les Capitals de Washington également après s'être rendus à la limite de la série. R.J Umberger avait fait particulièrement mal au Tricolore dans cette affrontement de deuxième tour, lui qui avait inscrit au moins un but dans chacune des cinq parties de la série, pour un total de huit buts et une mention d'aide. Vous comprendrez alors que c'est le Canadien qui avait subi l'élimination en 2008...

Finalement, la dernière série dans l'histoire des deux équipes est survenue en 2010, ou comme d'autres aiment le surnommer, lors du printemps Halak. En effet, Jaroslav Halak avait été fumant (et c'est un euphémisme) lors des deux premiers tours, éliminant pratiquement à lui seul les puissances qu'étaient à ce moment les Capitals de Washington et les Penguins de Pittsburgh, tous deux en sept parties. C'est donc dire que pour une quatrième fois de leur histoire, les Flyers et le Canadien se retrouvaient en finale de conférence pour éventuellement décrocher leur billet pour la grande finale. Manquant d'essence dans leur réservoir, le Tricolore et Jaroslav Halak n'avaient pu reproduire leur magie, subissant l'élimination en cinq joutes, dont trois des quatre victoires de la bande à Mike Richards s'étaient accomplies par blanchissages.


Bref, ce qu'il faut retenir des six affrontements en séries entre les Flyers de Philadelphie et les Canadiens de Montréal, c'est qu'à l'aube de leur confrontation de 2020, l'histoire nous démontre que chacune des deux équipes se sont séparées les honneurs. Toutefois, si le CH avait le numéro des Flyers dans les années 1970, le vent semble avoir changé de direction depuis le début du 21e siècle, alors que la Sainte-Flanelle n'a remporté que 20% de ses matchs éliminatoires face à la formation de Philadelphie lors de cette période.

Reste maintenant à savoir si la troupe de Claude Julien saura renverser la cadence ou bien si elle subira de nouveau l'élimination face aux puissants Flyers, qui connaissaient même de bons moments avant que la pandémie ne vienne mettre sur pause la saison 2019-20 de la LNH.

Source : Flyers History & NHL Records
CHARLES-ANTOINE NICOL
9 AOÛT 2020  (10H38)