photo

STEVE YZERMAN N'EST PAS SURPRIS DU SORT DES RED WINGS DE DÉTROIT

Non, vous ne rêvez pas. Le scénario le plus hilarant, le plus fascinant et le plus chaotique a réussi à se jouer lors de la loterie de la LNH, vendredi soir. Quoi de mieux que de laisser le suspense planner encore quelques semaines pour garder les partisans sur leur appétit? Les Sénateurs d'Ottawa avaient 25% des chances de mettre la main sur Alexis Lafrenière. Le résultat? Ils se sont retrouvés avec les choix numéros 3 et 5. Les Red Wings de Détroit, derniers de la ligue, avaient 18,5% des chances de gagner la loterie. Coup de théâtre : le pire scénario possible s'est réalisé, puisqu'ils sont tombés en quatrième position.



En effet, avec seulement 17 victoires cette saison, les Wings étaient de loin la pire équipe du circuit Bettman. Normalement, après une campagne aussi misérable, il aurait été logique que Steve Yzerman soit en mesure de mettre la main sur un prix de consolation, tel que le premier au choix au total du repêchage. Toutefois, lorsque les boules de loterie ont fini de tourner, Détroit s'est retrouvé avec le quatrième choix global, laissant le destin de la jeune sensation Alexis Lafrenière entre les mains d’une formation à déterminer.

Contrairement à ce que la plupart des gens auraient pu s’attendre, Yzerman n’est pas surpris du sort réservé à son équipe : « Je ne suis pas surpris. Nous avions 18,5% des chances de gagner le premier choix, donc de façon réaliste, je suis prêt à ne pas rester assis ici à parler du premier choix », a-t-il déclaré au Detroit News. « Je ne suis donc pas vraiment surpris. Les huit dernières équipes ont eu 24,5% des chances d'obtenir ce choix. »

Invité à élaborer sur le façon de procéder choisi par la Ligue nationale, le joueur légendaire des Red Wings s’est tout simplement contenté de mentionner ceci : « Ils doivent faire ce qu'ils ont à faire. Tout ce que je dirai sera jugé égoïste. Ils doivent faire ce qu'ils ont à faire. »

Force est d’admettre que la chance ne sourit pas réellement à sa formation. Il s’agit de la quatrième année consécutive que les Wings connaissent une dégringolade à la loterie. En 2017, ils sont passés de la septième à la neuvième place, en 2018, de la cinquième à la sixième place et en 2019, de la quatrième à la sixième place.

Bien entendu, le système de loterie de la LNH a été conçu dans le but de décourager les formations de perdre volontairement pour se retrouver dans les bas-fonds du classement général et se sauver avec le premier choix au total du repêchage. Dans le contexte actuel, cela, si la pandémie le permet, va permettre à une formation qui est également jugée assez bonne pour participer aux séries de la Coupe Stanley de mettre la main sur le gros lot. Il n’est quand même pas surprenant de voir un certain niveau d’incompréhension et de colère dans l’air, quand les choses sont vues de cet oeil.

Crédit : Detroit Free Press
ANNIE C.
27 JUIN 2020  (16H17)