photo

SERGEI BOBROVSKY SE DOIT DE PERFORMER À SA JUSTE VALEUR

Le directeur général des Panthers de la Floride, Dale Tallon, estime que son gardien numéro un, Sergei Bobrovsky, voudra augmenter son niveau de jeu pour les séries éliminatoires.

« Et c'est une bonne chose, donc je m'attends à ce qu'il soit à son meilleur, a mentionné Tallon. Lorsqu'il est à son summum, nous avons une chance de gagner. On compte sur lui. On se tourne vers lui et on s'attend à de grandes choses de sa part. »

Le 1er juillet dernier, Bobrovsky a posé sa signature sous un contrat le liant aux Panthers de la Floride pour les sept prochaines saisons. Disons que sa première campagne avec sa nouvelle équipe ne s'est pas passée comme prévu... Le portier russe a cumulé une fiche de 23-19-6, encaissant 3,23 buts par match et présentant une efficacité de ,900.

Ce ne sont pas des statistiques auxquelles nous avons été habitués lorsqu'il portait l'uniforme des Blue Jackets de Columbus. Lors de ses sept saisons dans l'état de l'Ohio, le gardien de 31 ans s'est fait un nom parmi l'élite et s'est emparé de deux trophées Vézina lors des saisons 2012-2013 et 2016-2017.

« Mes statistiques n'ont pas été bonnes, avait avoué Bobrovksy le 7 avril. Ça n'a pas été une saison facile pour moi. C'était une nouvelle équipe, un nouvel entraîneur-chef (Joel Quenneville), un nouvel environnement. Tout était nouveau. »



Maintenant que nous connaissons le format utilisé pour déclarer un gagnant de la Coupe Stanley, nous savons que les Panthers affronteront les Islanders de New York dans la ronde de qualification de l'Association de l'Est. Selon Tallon, Bobrovsky veut se racheter pour la saison 2019-2020 et est resté en Floride pour travailler malgré la suspension des activités.

« Il est resté [en Floride], il a fait des sacrifices », a indiqué Tallon à propos de son gardien. C'est un gars qui travaille extrêmement fort. Il était déçu de sa saison jusqu'à présent. »

Selon le classement, les Islanders (7e dans l’Est) auront normalement l'avantage sur les Panthers (10e dans l’Est), ils auront donc besoin de l'aide de leur portier pour les garder dans la course.

« [Les gardiens], c'est ce qui est le plus important en séries, qu'elles soient de trois, cinq ou sept matchs, a souligné Tallon. C'est certain qu'il y a moins de marge d'erreur avec cinq parties en comparaison avec sept. Tu peux rebondir après un ou deux mauvais matchs dans une série de sept rencontres, mais tu ne peux pas dans une de cinq. C'est la chose la plus importante. Un gardien en feu peut te permettre d'aller loin en séries. »

Crédit: LNH
KEVIN BOISCLAIR
28 MAI 2020  (17H50)