photo

PANARIN EST HEUREUX DE N'AVOIR JAMAIS ÉTÉ REPÊCHÉ

Peu de joueurs peuvent accumuler 95 points en 69 matchs en une seule saison. Encore moins alors qu'ils ont été ignorés au repêchage. Néanmoins, c'est exactement ce qu'a fait Artemi Panarin en 2019-20.



Il y a dix ans, après une saison où Breadman avait marqué huit points en 20 matchs dans la KHL, Panarin a assisté au repêchage au complet sans que son nom ne soit appelé. Selon Vincent Z. Mercogliano, journaliste pour les Rangers de New York, Panarin a déclaré que ne pas être repêché lui avait été bénéfique.

« Je voudrais remercier tous les directeurs généraux de ne pas m'avoir choisi dans le repêchage, a déclaré Panarin. Cela m'a permis de choisir l'équipe où je voulais jouer, qui jouait mon style de hockey et m'a permis de réussir dès le début. »

Puisqu'aucune équipe n'avait revendiqué les droits du Russe, il était libre de choisir avec quelle équipe signer après une saison 2014-15 dans la KHL où il avait marqué 26 buts et 36 passes en 54 matchs. Après avoir signé avec les Rangers de New York en tant qu'agent libre cette année, le joueur de 28 ans a récemment été nommé l'un des trois finalistes pour le prix Ted Lindsay, qui reconnaît « le joueur le plus remarquable de la LNH », tel que voté par ses pairs. L'entraîneur-chef des Rangers, David Quinn, pense certainement qu'il le mérite.

« Lorsque vous êtes troisième pointeur de la ligue, menez celle-ci pour les points à cinq contre cinq et que vous affichez un différentiel de +36, je pense que ces statistiques en disent long sur le type de saison qu'il a eu », a déclaré Quinn.
DAVID S
15 JUILLET 2020  (18H20)