VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY              
VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY          MEMBRE
photo

OLIVER EKMAN-LARSSON N'A JAMAIS EU L'INTENTION DE QUITTER LES COYOTES

Contrairement aux nombreuses rumeurs d'échanges qui impliquent Oliver Ekman-Larsson des Coyotes de l'Arizona et à l'opinion qu'on pourrait adopter qu'il veuille quitter l'Arizona, le principal intéressé admet qu'il a toujours voulu rester avec son équipe.

« J'aime vraiment habiter ici et ç'aurait été très difficile pour moi de partir, a affirmé le défenseur au site web suédois Hockeysverige.se, mercredi. Je n'ai jamais vraiment voulu faire autre chose que rester en Arizona. Je suis très heureux que ça se soit terminé de cette façon. »

Le capitaine de la formation détient une clause de non-échange à son contrat et il avait permis aux Coyotes, lors de la date butoir du 9 octobre pour l'échanger, de l'échanger soit aux Canucks de Vancouver ou aux Bruins de Boston, selon ce qu'avait mentionné son agent Kevin Epp à TSN le 6 octobre.

Ekman-Larsson avait agit ainsi dans le but de ne pas empêcher les Coyotes de le transiger, mais les Bruins et les Canucks étaient vraiment un plan B.

« J'ai choisi ces équipes parce que je ne voulais pas faire obstacle à l'équipe dans l'éventualité où ils auraient ressenti le besoin de m'échanger, a dit Ekman-Larsson. Je suis comme cela. J'ai mis ces équipes comme options, mais je n'ai jamais vraiment voulu partir. »

Le numéro 23 des Coyotes avait signé un contrat de huit ans et 66 millions en 2018, et c'était le directeur général John Chayka qui était alors en poste. Embauché le 17 septembre dernier, c'est maintenant Bill Armstrong qui assure le poste de DG de l'équipe.

Le défenseur suédois fit part du pourquoi il avait signé :

« J’ai signé, car je voulais rester en Arizona jusqu’à mes 36 ans, a indiqué Ekman-Larsson. Quand les rumeurs sont apparues, c’était bizarre et difficile à vivre. Je ne me suis jamais retrouvé dans une situation comme celle-là auparavant avec des rumeurs d’échange. Mentalement, c’était dur. »

« Il y avait plusieurs rumeurs comme quoi l'équipe allait se débarrasser de joueurs pour économiser de l'argent, a raconté Ekman-Larsson. Mais ça ne s'est pas vraiment produit, et je pense en fait que nous avons une très bonne équipe sur papier. Notre groupe est tissé serré et je l'apprécie grandement. Nous avons participé aux séries cette année et j'espère vraiment que nous pourrons nous rendre encore plus loin l'année prochaine. »


Armstrong a souligné que la communication se passait bien jusqu'à présent avec son défenseur. Ils poursuivront leur relation sociale une fois réunis à Glendale.

« Je l’ai déjà contacté et nous avons eu une bonne discussion, a dit Armstrong à LNH.com. Lorsqu’il reviendra en ville, nous pourrons parler à nouveau. Il doit aussi comprendre que j’arrive dans une situation que je n’ai pas créée. Nous avons parlé de mon travail. Le sien est de jouer, d’être le capitaine et un joueur d’impact. »



Rappelons que les Coyotes ont éliminé les Predators de Nashville en quatre matchs dans une série trois de cinq en ronde de qualification de la Coupe Stanley, avant de s'incliner en première ronde contre l'Avalanche du Colorado. Ce faisant, les Coyotes se qualifiaient pour les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2012.

Source : LNH
BENJAMIN MAROIS
28 OCTOBRE 2020  (23H37)