photo

NICK SUZUKI N'ÉTAIT PAS DANS LA MIRE DE BERGEVIN

Le développement des jeunes joueurs est une science toute aussi inexacte qu'un repêchage de la Ligue nationale de hockey. Certains espoirs sont réclamés tôt et ne deviendront jamais le hockeyeur dont on attendait de lui, alors que certains espoirs explosent et deviennent des joueurs de premier plan. Cette situation, Marc Bergevin la connaît bien.



Le journaliste de la chaîne de TVA Sports, Louis Jean, s'est entretenu avec le directeur du personnel des joueurs des Canadiens de Montréal, Martin Lapointe. Ce dernier a affirmé que Nick Suzuki n'était pas le joueur désiré par l'organisation lors de la transaction impliquant l'ancien capitaine du club, Max Pacioretty.


La transaction survenue le 10 septembre 2018 a fait en sorte que le Tricolore a mis la main sur l'attaquant Tomas Tatar, un choix de premier tour ainsi que le jeune attaquant et 13e choix au total lors de l'encan amateur de 2017, Nick Suzuki.

Selon les dires de Martin Lapointe, Marc Bergevin préférait un autre espoir de l'organisation, sans toutefois le nommer. Il faut dire que les Golden Knights de Las Vegas avaient plusieurs jeunes joueurs talentueux dans leur organisation. Sans hésiter, on peut croire que Marc Bergevin était séduit par l'attaquant Cody Glass ou encore le défenseur finlandais Erik Brannstrom.

On peut dire sans se tromper que le directeur général du Tricolore a eu la main heureuse avec Suzuki. Selon Lapointe, c'est lui qui a le plus impressionné la direction la saison dernière. Le numéro 14 s'est établi comme un des leaders offensifs de l'équipe.

« C’est Suzuki qui m’a le plus impressionné cette année. Lorsque je le voyais jouer au niveau junior, je n’aimais pas son rythme sur patins (skating pace en anglais). Mais il est tellement fort des jambes, il protège bien la rondelle et il est très intelligent, alors ça compense », peut-on lire dans l'article sur le site de TVA Sports.

C'est toutefois l'assistant de Bergevin qui a accepté Nick Suzuki dans l'équation qui a envoyé Max Pacioretty au Nevada.

« Ce n’est pas lui qu’on demandait en premier, m’a révélé Lapointe sans toutefois dévoiler le nom du joueur convoité. Ce sont les Golden Knights qui nous l’ont proposé. Et Trevor Timmins a dit que ça marchait avec lui. »

Il faut dire que Cody Glass a été réclamé au sixième échelon et plusieurs experts estimaient qu'il était un joueur d'exception. La direction de Las Vegas ne voulait pas le sacrifier. Quand on considère que les Golden Knights de Las Vegas ont acquis Mark Stone, un attaquant offensif supérieur à Pacioretty, en offrant le défenseur Brannstrom, on peut se satisfaire de la transaction dans l'ensemble.

Reste à voir maintenant l'impact qu'aura Nick Suzuki lors de ses premières séries éliminatoires dans moins de cinq semaines. Dès le 30 juillet, la Ligue nationale de hockey reprendra ses activités avec la première ronde de cette nouvelle mouture des séries éliminatoires impliquant 24 des 31 équipes.
CARL ARMONI
26 JUIN 2020  (15H16)