photo

NATHAN MACKINNON EST OPTIMISTE PAR RAPPORT AU PARCOURS DE SON ÉQUIPE EN SÉRIES

Nathan MacKinnon voudra assurément remporter sa première Coupe Stanley cet été, et selon lui, son équipe a tous les éléments pour être vainqueur du grand trophée.

« C'est ma septième saison dans la LNH et c'est la première fois que j'ai vraiment le sentiment que nous pouvons gagner la Coupe Stanley », a indiqué MacKinnon. « Ça ne se présente pas souvent, alors il ne faut rien tenir pour acquis. Nous avons confiance de pouvoir accomplir le boulot. »



Malheureusement pour eux cette saison, l'Avalanche du Colorado était constamment aux prises avec des joueurs sur la liste des blessés et on parle ici de rouages importants, comme Gabriel Landeskog, Mikko Rantanen et Nazem Kadri, pour ne nommer que ceux-là.

MacKinnon est rassuré de pouvoir compter sur un alignement complet, pour une rare fois.

« Nous avons souvent eu des blessés et c'est malheureux. Nous avons eu une équipe complète pour quelque chose comme dix matchs. Tout le monde est maintenant en santé et ils ont tous l'air en pleine forme. »

L'ancien des Mooseheads d'Halifax indique que le facteur malchance a joué contre eux évidemment, mais que lui et ses coéquipiers sont en forme et prêts à repartir la machine.

« Nous avons eu une bonne saison et nous n'avons pas eu de chance », a mentionné le numéro 29.

« Nous avons beaucoup de profondeur et nous aurons besoin que tout le monde reste en santé, évidemment. Nous nous sentons plutôt bien », a-t-il poursuivi.

Seul Colin Wilson n'a pas repris l'action dans le cadre des phases 2 et 3 et manque à l'appel au moment d'écrire ces lignes, lui qui est à l'écart du jeu depuis le 26 octobre après avoir subi une blessure au bas du corps.

L'Avalanche participera à un tournoi à la ronde incluant les Blues de St. Louis, les Golden Knights de Vegas et les Stars de Dallas afin de déterminer le classement dans l'Ouest en vue des séries.

Rappelons que les « Avs » s'étaient rendus à la deuxième ronde des séries éliminatoires la saison précédente, s'inclinant en sept rencontres face aux Sharks de San José. Au premier tour, ils n'avaient pris qu'une seule bouchée des Flames de Calgary en les éliminant en cinq petits matchs.

MacKinnon avait été un grand facteur lors des séries 2019, amassant six buts et 13 points. Mark Giordano, des Flames de Calgary, l'avait d'ailleurs qualifié comme étant le meilleur joueur de la ligue :

« À ceux ne croyant pas qu’il est parmi les meilleurs, s’il n’est pas le meilleur, je vous suggère de regarder cette série. Il peut passer au niveau supérieur et prendre le contrôle de tout. C’est un joueur difficile à affronter et je pense qu’il a pris en charge son équipe », avait dit le capitaine des Flames après l'élimination de son équipe.

« Nous pensions l’avoir bien contré à forces égales, mais il a été capable de nous faire payer en avantage numérique. En ce moment, il a mon vote pour le titre de meilleur joueur. Il a complètement dominé et on doit lui donner le crédit », avait-il renchéri.

MacKinnon aura une fois de plus son mot à dire lors des confrontations à venir, mais l'Avalanche pourra néanmoins compter sur d'autres joueurs-clés, maintenant que les blessés sont revenus à leur poste.

Rappelons que l'attaquant de 6pi et 200 lb est finaliste pour l'obtention des trophées Ted-Lindsay (meilleur joueur selon ses pairs) et Lady-Byng (meilleur esprit sportif). De plus, il sera probablement finaliste pour le trophée Hart (joueur le plus utile à son équipe).

Le centre a terminé au cinquième rang des pointeurs avec 93 points (35 buts, 58 passes) et a pris le troisième échelon pour les points à égalité numérique (62) cette saison. Il a aussi inscrit plus d'un point dans 29 matchs et au moins un point dans 53 de ses 69 rencontres cette saison.

Bref, il risque bien de dominer ses adversaires quand les séries s'amorceront et il sera intéressant de le voir à l'oeuvre bientôt!

Crédit : LNH, Le Journal de Montréal
BENJAMIN MAROIS
15 JUILLET 2020  (19H29)