photo

MILLER VEUT REVENIR, MAIS SOUS CERTAINES CONDITIONS...

Avec plus de 750 départs dans la LNH, dont la majorité avec les Sabres de Buffalo, le gardien de but âgé aujourd’hui de 40 ans deviendra agent libre sans restriction le 9 octobre prochain. La saison dernière, Ryan Miller a porté l’uniforme des Ducks d’Anaheim, où il a gardé les filets à 23 occasions, conservant une fiche de 9-6-4 en plus de présenter une moyenne de buts alloués de 0,907 et un pourcentage d’arrêt de 3,10.



Aujourd’hui, comme la plupart des joueurs n’ayant pas participé aux séries éliminatoires à 24 équipes, Ryan Miller n’a pas touché la glace pendant plus de cinq mois. Toutefois, le vétéran gardien a tout de même pu retrouver son filet pour une première fois depuis le début de la pandémie au mois d’août, une étape qui était cruciale pour décider de son avenir.

« J’essaie juste de réhabituer mon corps au rythme, a-t-il expliqué récemment. Je pensais simplement qu’il valait mieux ne pas prendre de décision dans un sens ou dans l’autre en étant assis sur mon sofa. »

« Je pense que tout le monde peut se reconnaître dans cette situation. C’est un peu déprimant lorsque vous êtes inactifs et que l’anxiété de ce qui se passe dans le monde plane sur tout le monde. Quand des choses que vous avez l’habitude de faire s’arrêtent, c’est difficile pour le système. J’ai essayé d’instaurer un peu de normalité pour pouvoir avoir un sens de l’orientation. »

Sera-t-il de retour la saison prochaine?

Même si la réponse à cette question reste encore ambigüe, Ryan Miller a accepté de s’entraîner trois fois par semaine dans les installations des Ducks après avoir parlé avec le directeur général de l’équipe Bob Murray le mois dernier.

« J’essaie de leur donner de bonnes séances d’entraînement quand je suis là-bas, a lancé Miller. Je pense que c’est une situation gagnant-gagnant et ça nous permet de voir où j’en suis. Mentalement, je suis bon pour une autre [saison]. Je pense que je peux le faire mentalement. Je pense que physiquement je peux le faire. »



Toutefois, même si Miller est en mesure de s’entrainer de façon régulière, la forme physique n’est pas le seul facteur que Miller prendra en compte pour un éventuel retour dans la LNH. En effet, comme il a mentionné dans une entrevue, même si les activités dans la LNH reprendront dans les prochains mois, Miller sait que la pandémie de la COVID-19 chamboulera la saison 2020-21. C’est pourquoi le principal intéressé doit également se questionner s’il a vraiment envie de continuer...

« J’ai pris soin de moi dans ma carrière. Je pense que tout est en place. J’ai juste besoin que l’environnement du hockey soit correct. Il faut que ce soit un endroit où je puisse m’intégrer. Nous devons aussi avoir une saison qui a du sens. »

« Même si je sens que j’ai les capacités de le faire, il y a le désir. Ça dépendra toujours du désir. C’est ce qui va me faire jouer. Je dois être sûr que je l’ai encore, et je ne pouvais pas le faire sur mon divan. »

Crédit: TVA Sports
MATHIEU FOURNIER
20 SEPTEMBRE 2020  (16H12)
promo
QUIZ SUR HABS&LNH
image
Quel est le nom de ce Pokémon?
CIZAYOX
INSÉCATEUR
TAUPIQUEUR
TRIOPIKEUR