photo

MARC BERGEVIN COMMENTE LES RUMEURS AU SUJET DU CANADIEN

Marc Bergevin était en entrevue à TVA Sports avec JiC et il avait beaucoup de choses à dire. Ce n'était pas une entrevue avec beaucoup d'émotions, comme celle à La semaine des 4 Julie, mais beaucoup de détails ont été révélés au sujet des rumeurs à venir sur les contrats à renouveler, les futures acquisitions, etc.

D'abord, il a été question du contrat de Phillip Danault. Pour le moment, le DG n'a pas encore discuté avec l'agent du numéro 24, puisqu'il est encore tôt dans son cas. Par contre, le plan de base est de le garder, à cause de son importance pour l'organisation.

Ensuite, la saison difficile de Max Domi a été un long sujet de conversation. Pour expliquer sa saison difficile, Bergevin a souligné que son numéro 13 a connu beaucoup de succès à sa première saison grâce à son énergie et son intensité. Cette année, il aurait consacré trop d'importance à son talent. Le gérant du Tricolore confirme que Domi n'a jamais demandé une transaction et que la place de Domi au centre dépend de ses performances. Il pourrait jouer au centre s'il retournait au même niveau qu'à la saison 2018-2019.



Du côté de Gallagher, Marc a parlé de l'importance du petit attaquant, même s'il ne produit pas. La vision idéale de l'organisation sera de le signer rapidement. Pour Jonathan Drouin, il a souligné avoir apprécié sa chimie avec Nick Suzuki et ses performances à la fin des séries contre les Flyers. Il explique sa saison difficile, notamment à cause de ses blessures.

L'acquisition de Joel Edmundson se justifie pour la profondeur essentielle en défense. Le top 6 ne peut pas être le même tout au long de la saison, à cause des blessures. Éventuellement, le besoin le plus criant aux yeux du DG va sur un attaquant offensif d'un bon gabarit. Évidemment, ce genre de joueur n'est pas facile à trouver, puisqu'il est précieux pour toutes les équipes, mais il surveille le marché en ce sens.

Sinon, Bergy a confié être prêt à payer pour recevoir un bon élément dans l'avenir, mais il confirme que Jesperi Kotkaniemi, Nick Suzuki et Alexander Romanov ne seront pas sacrifiés. Par contre, rien ne le gênerait de payer cher pour un joueur de 25 ans environ. Une chose est certaine, Marc Bergevin n'a pas du tout la pression de son patron, Geoff Molson, au sujet d'accélérer le processus pour augmenter ses ventes.

Bref, lorsque JiC a parlé de Torey Krug, celui en poste depuis 2012 s'est mis à rire, en disant d'abord qu'il ne commenterait pas sur un joueur ne lui appartenant pas. De plus, il a souligné ne pas être certain d'avoir suffisamment de place sur le plafond salarial d'ici le marché des agents libres. Une transaction monstre en vue? À suivre.

Crédit : TVA Sports
MATHIEU BOUCHARD-RACINE
15 SEPTEMBRE 2020  (18H56)