photo

MARC-ANDRE FLEURY SUR LE MARCHÉ? CE N'EST PAS SA VOLONTÉ

Marc-Andre Fleury a été un joueur très controversé, dans ces dernières séries éliminatoires, en raison de son absence quasi totale sur la patinoire pour les matchs de son équipe. En théorie, il aurait été immoral de ne pas donner l'essentiel de l'action au vétéran gardien de but. Toutefois, le surprenant Robin Lehner a privé le portier élite d'une autre participation en grande compétition.

Il faut dire que les séries de la Coupe Stanley ont toujours bien fait au numéro 29. Pour lui, c'est trois Coupes Stanley au total, dont deux où il a apporté une contribution majeure. Néanmoins, il se passe actuellement une situation similaire à celle d'il y a quelques années avec les Penguins de Pittsburgh. Fleury n'est plus le cerbère de confiance à long terme.

Avec les Penguins, Matt Murray prenait son envol et un potentiel élevé l'accompagnait. Cette fois, c'est Lehner qui monte dans la hiérarchie des gardiens de but et qui a avancé d'un pas important en ce sens, depuis qu'il a quitté les Sabres de Buffalo. C'est pourquoi la controverse reprend de plus belle, entourant la question de la pertinence de Flower dans la formation à Vegas.



Son salaire est sensiblement élevé, sa valeur marchande est élevée, mais son utilité avec l'équipe d'expansion en 2017 est en baisse. Alors pourquoi ne pas l'échanger rapidement? Il faut dire que Fleury n'a pas l'intention de quitter les Golden Knights de sitôt, et ce, même s'il est au courant du rôle peu important qu'il aura à jouer pour les Knights dans un avenir proche.

« J'aimerais demeurer à Vegas. Je ne sais pas ce que l'avenir me réserve, mais j'ai aimé chaque moment que j'ai passé ici depuis mon arrivée. » Ce sont des mots que le premier choix au total du repêchage en 2003 a prononcés en entrevue avec The Athletic.

« Cette équipe vaut beaucoup à mes yeux, et la ville a été superbe à mon endroit. Les partisans, le propriétaire Bill Foley, tout le monde m'a si bien traité. C'est une excellente organisation, et j'ai cru en arrivant ici que j'allais me retirer en tant que membre des Knights. » L'homme de 35 ans avait la ferme intention de terminer sa carrière en Golden Knight en arrivant à Vegas, alors l'idée de quitter en raison de la compétition devant le filet le questionne grandement.



Le gardien ayant joué pour deux équipes jusqu'ici dans la meilleure ligue au monde ne s'inquiète pas de la rivalité qu'il a avec Robin Lehner. Ainsi, il ne voit pas de problème à rester. Il attend donc patiemment ce que l'avenir lui réserve. Il faut dire qu'avec un montant annuel de 7 millions de dollars, il est difficile d'imaginer le talent et l'expérience du Québécois, jouer à peine quelques matchs en tant que réserviste.

« Je m'entends très bien avec Robin, donc je crois que ça irait, a mentionné Fleury. J'aime toujours jouer et je ne crois pas vouloir être un simple réserviste. Mais je vais m'entraîner fort, tâcher de bien jouer, et idéalement obtenir des départs. Sauf que ça revient toujours à la décision de l'entraîneur. Ce qui arrivera, arrivera. Et c'est correct comme ça. Je me rapporterai au camp dans la meilleure des formes possibles. »

Ainsi, est-ce que la balle est dans le camp du directeur général, George McPhee? Est-ce que Fleury a insinué dans cette entrevue ne pas souhaiter être le gardien sur son départ? Dans un autre sens, il est difficile d'imaginer les Knights échanger Robin Lehner, puisqu'il est nettement plus jeune et meilleur que son compagnon aîné. Cette situation suscite beaucoup de questionnement et elle sera activement suivie.

Crédit :

RDS
MATHIEU BOUCHARD-RACINE
24 SEPTEMBRE 2020  (15H34)
promo
QUIZ SUR HABS&LNH
image
Quel est ce modèle de voiture?
ALFA ROMEO 4C
BMW X6
CITROEN C-ELYSÉE
LANCIA DELTA