photo

MARC-ANDRÉ FLEURY EST PRÊT À ACCEPTER UN RÔLE DE SECOND

Dès le moment où Marc-Andre Fleury a débarqué à Las Vegas dans le cadre du projet d'expansion, il a été étiqueté comme le héros de la franchise, et il a mené les Golden Knights à la finale de la Coupe Stanley à la toute première saison de la concession. Pour la première fois en trois ans, le vétéran québécois sera probablement mis de côté pour la prochaine campagne, et dans le coeur des partisans, cette décision ne fait aucun sens.

Après l'acquisition de Robin Lehner par les Golden Knights à la date limite des transactions la saison dernière, ce dernier s’est vu accorder 16 départs, alors que Fleury n’en n’a eu que quatre. L’utilisation des deux hommes masqués a fait couler bien de l’encre et Peter DeBoer s’est fait pointé du doigt, notamment par l’agent du Québécois et de nombreux partisans à ce sujet. L’entraîneur-chef s’est défendu en mentionnant le meilleur rendement de sa plus récente acquisition et même après l’élimination de sa formation en séries éliminatoires, il a formellement dit qu’il n’aurait rien changé à sa décision.

Vegas a récemment accordé à Robin Lehner un contrat de cinq ans et de 25 millions de dollars, bien que Marc-Andre Fleury demeure avec l’organisation pour encore deux ans, avec un impact de 7 millions de dollars sur la masse salariale. Même si le cerbère de 35 ans s’attendait à changer d’adresse, il s’avère que ce ne sera pas le cas et il devra maintenant s’adapter à un nouveau rôle.

« Oui, je suis prêt à partager le filet. Cette année, je m'attends à ce que ce soit une saison étrange. Il y aura probablement plusieurs matchs dans l’espace de quelques jours, il y aura un calendrier condensé », a-t-il déclaré à Jean-Francois Chaumont du Journal de Montréal. « Je pense que toutes les équipes n'auront pas le choix d'utiliser leurs deux gardiens de but. Pour cette saison, ce sera une bonne chose de compter sur deux gardiens de but compétitifs. Cela donnera une bonne chance à notre équipe. »

L’ancien porte-couleurs des Penguins de Pittsburgh affirme qu’il accepte la décision de l’équipe, mais rien n’empêche qu’il tentera son possible pour récupérer le poste de gardien partant.

« Je veux jouer pour moi. Je veux m'amuser. Je n'ai plus beaucoup d'années devant moi. Je sais que Lehner est leur gardien de but. Je suis plus enclin à combler les trous. Ils ont fait confiance à Lehner. Je ne pense pas pouvoir regagner ma place de numéro un, mais je vais quand même essayer de me battre pour elle », a-t-il poursuivi. « Nous jouons pour la même équipe et nous cherchons à faire notre travail. Il veut jouer et moi aussi. Nous avons la même mentalité. Mais il n'y a pas de mauvais regards entre nous. C'est un bon gars. »



Il s’agit d’une déception sans l’ombre d’un doute, mais fidèle à l’homme de classe qu’il est, Marc-Andre Fleury ne rejettera pas le blâme sur Peter DeBoer où Kelly McCrimmon. Le Québécois va se contenter d’accepter son sort et de mettre ce différend de côté.

Crédit: Le Journal de Montréal
ANNIE C.
16 OCTOBRE 2020  (22H53)
promo
QUIZ SUR HABS&LNH
image
Quel os ne fait pas partie du bras?
L'HUMÉRUS
LE CUBITUS
LE FÉMUR
LE RADIUS