photo

LOTERIE LNH : VOYEZ LES CINQ DÉNOUEMENTS POSSIBLES POUR LE TRICOLORE LORS DU TIRAGE DE CE SOIR

« C'est ce soir qu'aura lieu le repêchage tant attendu dans lequel Alexis Lafrenière est identifié comme le premier choix au total depuis longtemps. »

Il s'agit fort probablement de la phrase que nous aurions écrite d'entrée de jeu si le repêchage avait bel et bien eu lieu ce soir au Centre Bell, comme la LNH avait préalablement fixé dans son calendrier annuel. Or, la pause décrétée afin de contrer la propagation de la COVID-19 aura retardé l'échéancier primaire, d'autant plus que le scénario de retour au jeu à 24 équipes vient repousser la date du dit encan aux alentours du mois d'octobre, si tout se déroule comme prévu.



Néanmoins. nous aurons tout de même droit à un événement qui concerne le repêchage ce soir, alors que nous connaîtrons enfin l'ordre des quinze premières sélections, puisque la loterie sortant de l'ordinaire par rapport aux éditions précédentes aura lieu. D'ailleurs, si ce tirage vous est encore nébuleux, nous vous conseillons fortement de lire les lignes de notre collègue :

LA LOTERIE DE LA LNH POUR LA PHASE 1 SE TIENDRA CE VENDREDI!

S'il n'avait pas fait partie du plan de retour à 24 formations, le Canadien aurait eu les huitièmes meilleures probabilités de remporter la toute première sélection au total. Toutefois, puisque le CH croisera le fer avec les Penguins, nous devrons encore patienter, au minimum jusqu'à la fin du tour de qualification, avant de connaître le sort du Tricolore au repêchage.

Cela dit, TVA Sports a réalisé un exercice dans lequel on peut apercevoir les cinq dénouements pouvant survenir pour la Sainte-Flanelle à la suite du tirage de ce soir. En voici un résumé :


1er scénario : les trois premières sélections sont remportées par une formation déjà exclue des séries

Détroit, Ottawa (deux fois), Los Angeles, Anaheim, New Jersey et Buffalo sont les six équipes qui connaîtront leur sort dès la conclusion de la phase un de la loterie. Advenant le cas où trois de ces six exclues remportaient le tirage de ce soir, peu importe l'ordre, le Canadien repêcherait alors au huitième rang. Encore faudrait-il que la troupe de Claude Julien se fasse éliminer par celle de Mike Sullivan lors du tour de qualification.

Même si Lafrenière serait alors hors de portée, la cuvée 2020 contient une des plus grandes profondeurs depuis longtemps, si bien que Timmins et son groupe seraient en mesure de mettre la main sur un espoir de très grande qualité, même à ce rang.

2e scénario : une seule lettre de A à H est tirée

Si ceci survient, alors nous aurons la certitude que la deuxième phase de cette loterie aura lieu lorsque la ronde de qualification aura fait huit vainqueurs. Alors, le même nombre de perdants auront les mêmes chances (1 sur 8) de remporter la sélection qui a été remportée au préalable par une lettre, que ce soit la première, deuxième ou troisième.

Cela dit, si le CH venait à baisser pavillon devant Sidney Crosby et compagnie, ses chances de remporter la loterie doubleraient (de 6% à 12,5%). Or, advenant le cas où la Sainte-Flanelle ne serait pas celle des huit formations à voir son logo être pigé, l'équipe repêchera donc au neuvième échelon.

3e scénario : deux lettres de A à H sont tirées

Ce qu'il y a d'intéressant dans cette situation (encore une fois si l'on considère que le CH perd face aux Pens), c'est que maintenant deux sélections du top 3 seront en jeu. On sait déjà que chacune des huit équipes éliminées auront 12,5% de chances de remporter la première sélection. Pour la deuxième, puisqu'une équipe aura de toute vraisemblance remporté un choix, l'autre tirage sera composé de sept organisations qui auront alors une chance égale (14,3%) de sortir vainqueur de cette autre sélection à l'enjeu.

Donc, le Canadien aurait une probabilité totale de 26,8% (plus d'une chance sur quatre) de gagner la chance de parler au sein du top 3 lors du prochain encan. Toutefois, s'il n'est pas tiré deux fois plutôt qu'une, alors le Bleu-blanc-rouge parlera au 10e rang.

4e scénario : trois lettres de A à H sont tirées

Selon ce que rapporte Nicolas Cloutier, l'auteur de l'article du TVA Sports, les chances que de voir ce scénario se concrétiser ne sont évaluées qu'à 1%. Donc, comme le souligne Cloutier, le Canadien aurait pratiquement tout à son avantage de perdre contre Pittsburgh, puisque l'organisation montréalaise aurait alors 43,5% de parler parmi les trois premiers, selon le même principe que le scénario précédent.

Donc, si le CH est tiré parmi l'une des trois sélections à l'enjeu, nous pourrions espérer voir Alexis Lafrenière, Tim Stutzle, Quinton Byfield, Jake Sanderson ou encore Jamie Drysdale enfiler un chandail du Canadien lors de l'encan. Or, si son nom n'est pas parmi le podium, nous devrons attendre au onzième échelon avant de voir le prochain espoir de premier plan du Tricolore être sélectionné.

5e scénario : victoire du Canadien contre les Penguins

Si le CH déjoue tous les pronostics, et bien nous pourrons enfin les voir dans le vrai portrait éliminatoire, mais il en résulterait donc une sélection au repêchage entre le 16e et le 31e rang, tout dépendant de la durée de son parcours éliminatoires. Toutefois, même à l'une de ces positions, s'il a bien fait ses devoirs, le Canadien pourra mettre la main sur un bon espoir ayant de réelles chances de voir sa carrière dans la LNH se concrétiser. Assurément, si ce scénario survient, nous vous ferons une belle présentation des espoirs qui pourront être disponibles au rang du Bleu-blanc-rouge.

Bref, dans 80% des scénarios ci-dessus, le Canadien pourrait se retrouver avantagé. En effet, soit il participe aux séries pour la première fois en trois ans, soit il se voit offrir des chances élevées de repêcher dans le top-3 de ce repêchage qui s'annonce historique. Cela dit, même si le CH est éliminé face aux Penguins et ne met pas la main sur l'une des trois premières sélections, il pourra tout de même compter sur les services d'un espoir assez talentueux.

Quoiqu'il en soit, au moment d'écrire ces lignes, il est toujours permis d'espérer qu'Alexis Lafrenière puisse enfiler le chandail du Canadien au prochain repêchage...

CHARLES-ANTOINE NICOL
26 JUIN 2020  (11H24)