VIDÉOS        QUIZ        POOL                     
                   
radio marqueur
radio marqueur
photo

LES RETROUVAILLES ENTRE JAKE EVANS ET CONNOR MCDAVID

Difficile pour les partisans d'imaginer le parcours des hockeyeurs professionnels, mais après tout, ils ont tous évolué dans le hockey mineur de leur région avant de chausser les patins dans le circuit Bettman. Le journaliste Guillaume Lefrançois raconte les retrouvailles entre Connor McDavid et Jake Evans samedi, alors qu'ils jouaient l'un contre l'autre dans les rangs mineurs.

Le cheminement des deux hommes a été fort différent. Jake Evans a pris la direction de l'Université Notre-Dame dans la NCAA, alors que Connor McDavid a roulé sa bosse dans le circuit Bettman dès l'âge de 18 ans. Pourtant, les deux patinaient sur la même glace neuf ans auparavant.


Né en 1997, Connor McDavid était tellement talentueux qu'il était surclassé avec les joueurs nés en 1996, l'année de naissance de Jake Evans. Les deux enfants ont grandi dans la région de Toronto. Ils évoluaient pour des formations différentes, mais ils ont eu la chance de se mesurer l'un contre l'autre à plusieurs occasions.

Toutefois, la dernière fois que les deux hommes se sont rencontrés remonte à quelques années. Jake Evans estime à 6 ou 7 ans la dernière fois qu'il avait discuté avec celui qui allait devenir le meilleur joueur de la LNH.

En après-midi samedi, Jake Evans faisait ses étirements quand il a entendu quelqu'un qui l'interpellait : « Hey! Grosse tête! Je ne peux pas croire que ta tête est encore aussi grosse par rapport à ton corps! »

En se tournant la tête, il a aperçu un certain Connor McDavid. Si plusieurs en seraient venus aux coups après de tels propos, disons que le fait que ce soit Connor McDavid fait passer l'envie rapidement.

Certains se demanderont pourquoi ce surnom de « Big Head ». Il y a une anecdote croustillante derrière. Voici la réponse de Jake Evans : « On a des amis communs, on s'est vus quelques fois, mais là, ça devait faire six ou sept ans que je ne l'avais pas vu et il me parle de ma grosse tête, raconte un Evans amusé au bout du fil. À l'époque, il avait eu vent que «Big Head» était mon surnom dans l'équipe et il m'a toujours taquiné avec ça. »

Si les retrouvailles avant la rencontre pouvaient être amusantes, la situation a rapidement changé une fois sur la glace. Les Canadiens de Montréal ont donné une leçon de hockey aux Oilers d'Edmonton.

Comble de l'ironie, une rare erreur en zone offensive commise par McDavid lors d'une supériorité numérique des Oilers a ouvert la porte au numéro 71 du Tricolore. Jake Evans s'est dirigé vers le territoire des Oilers dans une situation de surnombre à 2 contre 1. L'attaquant a décidé de tirer sur le filet de Mikko Koskinen. Grâce au retour généreux, il a repris son propre retour pour déjouer le cerbère des Oilers afin d'offrir une priorité de 4 à 0 au bleu-blanc-rouge. Pendant ce temps, Connor McDavid effectuait un mauvais repli défensif sur le non-porteur, alors que son défenseur jouait la passe.


Le fait de devoir surveiller Connor McDavid n'était pas nouveau pour Jake Evans. Dans les rangs mineurs, ses entraîneurs lui donnaient la tâche ingrate de surveiller étroitement le jeune prodige. Le dernier affrontement entre les deux hommes est survenu en 2012 lors de la finale de l'OHL Cup, le tournoi mettant en vedette les équipes de la catégorie Midget.

McDavid n'était pas le seul joueur talentueux, puisqu'il pouvait compter sur le soutien de Josh Ho-Sang et Sam Bennett, deux futurs choix de premier tour dans la LNH. Les trois joueurs portaient les couleurs des Marlies de Toronto. De son côté, Jake Evans avait la lourde tâche de surveiller McDavid lors de cette finale. Son entraîneur-chef de l'époque où il évoluait pour la formation de Mississauga se souvient encore de la partie de son ancien protégé : « Même plus jeune, il était si intelligent, responsable, et il ne trichait pas, raconte Geoff Schomogyi. Donc ce n'était pas comme si on l'avait pris à part pour lui dire qu'il allait affronter McDavid. Il savait, tout simplement, que c'était son rôle. Il l'a neutralisé et il était fier de le faire. Il n'est pas aussi rapide que lui, personne ne l'est, mais il restait du bon côté de la rondelle. »

À la surprise générale, Mississauga a finalement remporté le titre par la marque de 2 à 1 en prolongation. Encore aujourd'hui, il s'agit de l'un des plus beaux souvenirs de Jake Evans.



Les deux joueurs ont pris des tangentes bien différentes lors des dernières années. À 24 ans, Connor McDavid a inscrit 474 points en carrière dans la LNH depuis son entrée en 2015. Pour sa part, Jake Evans a disputé 15 parties dans le circuit Bettman, dont 13 la saison dernière. Il compte un maigre total de quatre points, mais il a rempli son rôle à merveille samedi soir, limitant Connor McDavid à une seule passe.

Il faut dire que le trio de Phillip Danault était le trio principalement chargé de surveiller l'attaquant. Malgré tout, les Oilers d'Edmonton avaient le dernier changement. Spécialiste en désavantage numérique, Jake Evans a inscrit un filet en plus de faire mal paraître le numéro 97 des Oilers. Lundi soir, on assistera à la deuxième manche de ce duel.
CARL ARMONI
17 JANVIER 2021  (19H14)
QUIZ SUR HABS&LNH
500$ À GAGNER
image
Quel est ce chiffre romain?
36
37
38
39