photo

LES DÉFIS DU CANADIEN ET DES FLYERS EN VUE DE CETTE PREMIÈRE RONDE DES SÉRIES

Personne n'aurait cru voir un article parlant des obstacles du Canadien en séries cet été. Le CH, grâce à sa détermination et son bon travail défensif, a réussi à envoyer Crosby et sa bande en vacances. Par contre, est-ce que la même stratégie fonctionnera contre la troupe d'Alain Vigneault? C'est possible, mais plusieurs ajustements devront être faits.



Du côté des Flyers, Alain Vigneault et Michel Therrien ont conduit Philadelphie au sommet cette année. Ils ont également signé trois victoires en autant de matchs durant le fameux « Round Robin ». Ils y ont vaincu le Lightning, les Capitals et les Bruins pour s'emparer de la première place au classement. Si le niveau d'intensité et l'enjeu étaient peu élevés, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit d'excellentes performances de leur part. Doivent-ils pour autant sous-estimer le Canadien, après leur victoire inattendue aux mains de Pittsburgh?

Les deux équipes auront de vifs obstacles à surmonter pour l'emporter et les voici:

Les défis du Canadien

En premier lieu, le pire défaut de l'équipe face aux Penguins était de toute évidence au niveau de l'indiscipline. On parle de 14 infériorités numériques lors des trois premiers matchs de la ronde de qualification. Ce sont également deux 5 contre 3 qui ont été offerts sur un plateau d'argent à l'adversaire. Phillip Danault, Joel Armia et Jonathan Drouin ont chacun attrapé plus d'une punition durant les quatre rencontres. Offrir autant de chances aux Flyers signerait l'échec du Tricolore, car Philadelphie ne manquera pas d'opportunisme.

En second lieu, ce n'est plus un secret pour personne, le CH doit améliorer son efficacité en supériorité numérique. Un triste total de zéro buts se sont produits chez cette unité spéciale au cours des quatre parties contre Pittsburgh. Pourtant, Shea Weber et Jeff Petry se sont toujours montrés efficaces à ce niveau. Claude Julien aura beaucoup de travail à faire pour améliorer cet aspect, car il sera essentiel pour l'équipe de profiter de toutes les occasions offertes par les Flyers.

En dernier lieu, il faudra trouver une solution afin que Max Domi produise à l'image de son intensité. Il a été dérangeant jusqu'ici et il a très bien joué contre les Pens, mais aucun point ne s'est ajouté à sa fiche jusqu'ici. C'est une preuve qu'il mérite de bons compagnons de trio. On a voulu contrer la profondeur de Pittsburgh, maintenant, il s'agira de faire sortir le meilleur de tous les joueurs et placer Domi sur le top-9 est une façon de le faire.



Les défis des Flyers

Premièrement, le défi le plus important sera de considérer le CH comme son égal. Sous-estimer ses adversaires n'entraînera à rien en séries et l'équipe en orange devra oublier tous ses succès du « Round Robin ». Battre Boston, Tampa Bay et Washington dans un contexte équivalent à des matchs présaison, c'est complètement autre chose et ces trois gains ne seront plus une référence pour l'équipe.

Deuxièmement, les Penguins ont perdu contre Montréal car ils manquaient d'opportunisme et de volonté. La bande à Claude Giroux devra profiter de toutes les occasions qui se présentent et si le CH continue d'accumuler les pénalités, Philadelphie ne pourra se permettre d'imiter les Pens et ne rien faire.

Finalement, un point commun entre l'équipe de la Pennsylvanie et son rival de toujours en noir et jaune, c'est au niveau de la profondeur. Ils n'ont pas de vedettes équivalentes à Sidney Crosby et Evgeni Malkin, mais ils comptent une profondeur impressionnante à tous les postes, chose que le Tricolore n'a pas la chance de bénéficier. Ils devront en profiter pour étourdir au maximum le Canadien avec leur top-9 de qualité et toutes les unités devront être à leur meilleur.

En bref, il sera vraiment intéressant de suivre cette série, car plusieurs scénarios sont possibles. La surprise est possible et réalisable pour Montréal, mais ils peuvent également subir une raclée désolante dans ce premier tour des séries. Tout sera en fonction de celui qui aura le mieux fait ses devoirs.

Crédit: RDS
MATHIEU BOUCHARD-RACINE
9 AOÛT 2020  (9H04)