VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY                     
VIDÉOS        QUIZ        POOL                        MEMBRE
Super Hockey Pool
photo

LE RENDEMENT OFFENSIF DE VICTOR HEDMAN LORS DES RÉCENTES SÉRIES : UNE RAISON L’EXPLIQUE EN PARTIE

Le défenseur du Lightning de Tampa Bay, Victor Hedman, a eu son mot à dire dans la conquête de la Coupe Stanley du Lightning en 2020.

En effet, le défenseur au format géant était impliqué à 100%, à un point tel qu'il s'est mérité le trophée Conn-Smythe, remis au meilleur joueur des séries éliminatoires.

Hedman a toujours été reconnu comme un défenseur polyvalent, capable de contribuer tant à l'attaque qu'en défense.

Mais dans ce plus récent parcours éliminatoire, il a récolté pas moins de 22 points en 25 matchs (ratio de 0,88 point/match), ce qui lui a valu le cinquième rang des pointeurs.

Il s'agissait du deuxième meilleur rapport de points en carrière dans la LNH pour le défenseur de 29 ans, que ce soit en comparaison avec une année en saison régulière ou avec un tournoi printanier.



Il a donc tiré son épingle du jeu encore plus au plan offensif et le concerné mentionne que c'est grâce à l'absence de son capitaine, Steven Stamkos, qu'il a dû trouver une façon de remplacer une partie de la production offensive perdue :

« Avec Stammer à l’écart, nous avions besoin d’une production ailleurs, a dit Hedman au site The Athletic, vendredi. J'y ai vraiment pensé pendant la pause. Que puis-je faire pour améliorer mon jeu? »

Il a donc pris l'initiative de davantage supporter l'attaque lors de surnombres et de diriger plus de lancers au filet.

« Offensivement, il fallait que je tire un peu plus la rondelle. Être une menace dans le haut de l’enclave et appuyer les surnombres pour trouver des ouvertures. C'était une des principales choses auxquelles je pensais. »

Même si Hedman est honoré d'avoir remporté la Coupe Stanley, il ne cache pas sa joie pour exprimer sa fierté d'avoir gagné le Conn-Smythe.

« Nous jouons à un sport d’équipe et le plus important, c’est ce que l’équipe fait. Mais, comme je l’ai déjà dit, j’essaie toujours d’être le meilleur joueur chaque soir. S’il y a un trophée individuel que vous voulez gagner, c’est celui-là, puisque ça signifie, la plupart du temps, que vous avez gagné la Coupe Stanley. »

Crédit : TVA Sports
BENJAMIN MAROIS
29 NOVEMBRE 2020  (16H45)