photo

L'ATTAQUE ANÉMIQUE COULE LE TRICOLORE, LA SÉRIE EST ÉGALE 1 À 1

Suite au premier match entre les Canadiens et les Penguins, l'offensive de Pittsburgh était inquiétante. Elle n'avait pas réussi à résoudre l'énigme Carey Price plus de deux fois malgré 41 tirs. Après le 2e match, c'est l'attaque du Tricolore qui préoccupe bien des gens. N'eût été d'un but en fin de rencontre de Jesperi Kotkaniemi, le CH aurait été blanchi de la feuille de pointage. Sommaire d'une défaite au goût amer.



Beaucoup trop de passagers

Claude Julien ne s'est pas défilé après la rencontre, beaucoup de ses joueurs n'ont pas répondu présents au défi qui se dressait devant eux, défi qui pourtant n'était pas si imposant. Pittsburgh n'a pas joué un mauvais match, mais n'a pas joué son meilleur non plus. L'entraîneur-chef du CH a mentionné qu'il y avait eu beaucoup trop de passagers qui ont regardé la parade au lieu de s'impliquer activement. Offensivement, Montréal a été limité à peu de tirs au but, mais a quand même obtenu des chances de qualité. Matt Murray a été très soilde pour les Penguins. Cependant, la constance au niveau des occasions de marquer n'était pas présente dans le match. En première et deuxième période, le CH n'a presque pas pris la charge du filet de Murray et a accordé beaucoup de tirs. L'intensité en échec-avant, le pain et le beurre de l'offensive montréalaise, était inexistante, ce qui a nui au rendement de l'équipe.

Carey Price encore très solide

Pour un deuxième match de suite, le gardien du Tricolore devait répondre présent. Et il l'a fait. Carey Price a non seulement été bon, il a été dominant. Il a frustré les nombreuses attaques des Penguins, donc une en avantage numérique où il a volé un but par deux fois à Kristopher Letang. Price a calmé ses coéquipiers et si le CH était encore dans le coup après 40 minutes de jeu, c'est grandement grâce au numéro 31. Les deux buts inscrits par les Penguins contre lui ne peuvent être considérés comme des mauvais buts. Bref, il a effectué le travail encore une fois, mais cette fois-ci, dans une cause perdante.

Drouin, Weise et Weal, trois des passagers?

Lorsque Claude Julien a fait référence à des passagers, il n'a pas voulu dévoiler l'identité des joueurs visés par cette critique. Assurément, Jordan Weal, Dale Weise et Jonathan Drouin n'ont pas connu un fort match, comme il y a trois jours. Les deux ailiers de Max Domi n'ont pas réussi à se placer en bonne position pour compléter les jeux que leur créait leur joueur de centre. À certaines reprises, on avait l'impression que le numéro 13 cherchait des options, mais n'en trouvait pas. De son côté, Jonathan Drouin a obtenu plusieurs chances de se faire valoir, mais il n'en a pas profité. Il a commis énormément de revirements dans les trois zones en plus de ne créer que des petites chances de marquer. Serait-ce la fin pour Weise et Weal dans la formation de Julien ? Drouin perdra-t-il du temps de jeu? La réponse sera connue dans les prochaines heures.

Kotkaniemi progresse

Finalement, un petit mot sur Jesperi Kotkaniemi qui a connu un bon match dans l'ensemble. Il a perdu beaucoup de présences en raison de l'indiscipline de la Sainte Flanelle, mais quand il a été envoyé sur la glace, il a fait le travail. Le numéro 15 du Tricolore a marqué l'unique but dans le camp montréalais en plus d'effectuer de belles percées en zone adevrse. Malheureusement, à l'image de ses coéquipiers, son trio n'a pas été en mesure de passer beaucoup de temps de qualité en zone ennemie. Cependant, sa progression est intéressante et il commence à s'établir comme un bon joueur de centre pour l'organisation, il possède toutes les qualités requises pour l'emploi.
PABLO HERRERA
4 AOÛT 2020  (8H04)