photo

LA LNH SONGERAIT PRÉSENTEMENT À PRÉSENTER SIX MATCHS PAR JOUR EN VUE DES SÉRIES

Plusieurs enjeux sont sortis, face au retour du hockey l'été prochain. Il y a évidemment les conditions sanitaires, le quotidien dont les joueurs devront adhérer, etc. Il y a aussi la notion de temps, alors que les camps d'entraînement s'amorceraient le 10 juillet prochain et le match final de la Coupe Stanley s'oriente vers le 5 octobre, selon la durée des différentes séries de chacune des rondes.

Ainsi, à peine plus de deux mois séparent le début et la fin des séries éliminatoires, qui contiendront plus d'équipes et qui se disputeront dans seulement deux patinoires. C'est donc important de trouver une solution à ce dilemme pour que le temps ne rattrape pas les activités de la LNH. De plus, trop étirer la sauce sur le temps accordé aux matchs éliminatoires devancerait du même coup le début de la saison suivante.



C'est pour cette raison que la vision de voir un total de six matchs disputés par jour a été révélée par l'homme de confiance Eliotte Friedman, en direct de NHL Network. Le journaliste aurait été averti d'un tel scénario afin de pouvoir de son côté s'adapter dans ses reportages.

Rien n'est encore confirmé en ce sens. Pour commencer, il doit y avoir véritablement des séries éliminatoires en 2020 et bien des choses doivent être décidées d'abord. Il y a également un enjeu sur les difficultés qu'entraîneraient trois parties par jour dans un même amphithéâtre. Toujours selon Friedman, on prévoit les mêmes horaires quotidiens de 13h, 16h et 19h, ce qui donnerait 16h, 19h et 22h à l'est du continent. Heures qui sont déterminées dans une situation où les villes hôtes seraient à l'ouest (ce qui est fort probable).

Le problème va ainsi : la situation actuelle force la ligue à nettoyer les installations après chaque rencontre disputée. Alors qu'il n'y a qu'un mince intervalle de trois heures entre les joutes, il sera difficile de laisser jouer tout le monde, avec une période d'échauffement et des possibles périodes de prolongation, le tout en ayant le temps de nettoyer les installations comme il est censé être fait.

En bref, l'idée de ces six matchs quotidiens réglerait l'enjeu du temps, mais amènerait un problème supplémentaire au niveau du temps de nettoyage. C'est donc une autre énigme à résoudre pour le commissaire Gary Bettman et l'entourage de la LNH.

Crédit : TVA Sports
MATHIEU BOUCHARD-RACINE
26 JUIN 2020  (14H29)