photo

JEFF PETRY, CE JOUEUR DES GRANDES OCCASIONS

Avec son but à 5:33 de la troisième période, Jeff Petry a donné ce mercredi soir la victoire aux siens et acculé les Penguins au pied du mur. Ce but, qui était le cinquième de sa carrière en séries éliminatoires, fait entrer le numéro 26 du CH dans un groupe sélect dans l'histoire de l'organisation des défenseurs ayant le plus de buts gagnants en séries.



Mené par Jean-Claude Tremblay (3), Petry se retrouve avec ses deux buts victorieux à égalité avec les Chris Chelios, Serge Savard, Guy Lapointe et George Mantha. Il y a pire comme liste à se retrouver...


Petry semble être un joueur des grandes occasions. Comme le fait remarquer Sean Campbell, de TSN, 20% des but du défenseur du CH ont été des buts victorieux. Ce n'est pas moins que 15 buts gagnants (13 en saison régulière et 2 en séries) sur un total de 74 buts (69 en saison régulière et 5 en séries) que Petry a à son actif.


Le numéro 26 tombera joueur autonome sans compensation à la fin de la saison 2020-2021. Est-ce que Marc Bergevin sera tenté d'ouvrir le chéquier afin de le signer à long terme? Il est certain que s'entendre à long terme avec un défenseur qui aura 33 ans au terme de son actuel contrat est risqué, mais ne pourrait-il pas, avec le déclin inévitable de Weber, faire le pont entre lui et Cale Fleury, Noah Juulsen et Josh Brook du côté droit?

Il faut garder à l’esprit que Bergevin approche de la fin de son deuxième plan théorique quinquennal, qui devrait finir en 2022. Le Tricolore, avant ce tournoi, était également sur le point de rater les séries éliminatoires pour la quatrième fois en cinq ans. Cela ne fait que renforcer la raison pour laquelle Bergevin ne devrait voir aucune autre option que de garder Petry dans le giron, parce que, outre lui, qui pourra passer le flambeau? Price ne peut pas tout faire...
MATHIEU CHARBONNEAU
6 AOÛT 2020  (9H17)