VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY              
VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY                 MEMBRE
photo

ET SI LE FAMEUX ATTAQUANT DE PREMIER PLAN ÉTAIT ENCORE JONATHAN DROUIN?

Avec toutes les acquisitions du Canadien cet automne, on peut croire de façon réaliste à une place en séries éliminatoires. Le problème, ce sera de gagner. Et pour gagner, il faut encore boucher un trou vieux de plus de dix ans chez le CH, un attaquant de qualité. Un joueur offensif d'une dominance extrême. Par contre, on ne peut reprocher à Marc Bergevin de ne pas avoir obtenu ce type de joueur durant la saison morte, car une telle acquisition est pratiquement impossible, à moins de donner un autre morceau de premier plan.

Maintenant, la question mérite d'être posée, la solution est-elle à l'interne? À l'émission de RDS, Le 5 à 7, il a été question de ce sujet et Jonathan Drouin a directement été pointé. Benoit Brunet a d'ailleurs souligné croire sans hésitation à son potentiel, mais le Québécois doit absolument rendre les autres autour de lui meilleurs. Plusieurs acquisitions ont eu lieu en attaque, Brunet s'attend à ce que ces joueurs deviennent meilleurs en la compagnie de Drouin.


Mario Tremblay a, pour sa part, souligné à quel point la pression n'est pas une excuse pour les insuccès du numéro 92. Il est censé se servir de cette pression et de ces attentes pour produire, à ses yeux. Il faut dire que des attentes, Jonathan en a eu des tonnes depuis son acquisition. Mikhail Sergachev était un prix démesuré pour l'obtenir et les attentes depuis le sont également.



Une chose est certaine, Brunet et Tremblay s'entendaient pour dire que Drouin produira à la hauteur de son talent le jour où il pourra offrir les mêmes performances que le match de la veille. Il est capable de rendre les joueurs meilleurs autour de lui, mais il ne le fait pas assez souvent. Il est donc à espérer que Josh Anderson et Tyler Toffoli permettront de réduire les attentes à l'endroit de Jonathan, pour que celui-ci puisse enfin combler les attentes que les partisans ne cessent de réduire...

MATHIEU BOUCHARD-RACINE
29 OCTOBRE 2020  (21H45)