Énorme nouvelle concernant l'identité des joueurs accusés et impliqués dans le scandale à glacer le sang qui touche Hockey Canada

PAR WILLIAM NADEAU
Nous vous en parlions au cours des dernières semaines, mais un scandale à glacer le sang a éclaboussé Hockey Canada, alors que Hockey Canada et la LCH ont officiellement publié, plus tôt ce mois-ci, un règlement avec une femme qui aurait été agressée sexuellement par huit joueurs de la LCH et de l'équipe médaillée d'or du Championnat Mondial de Hockey junior 2017-2018.

IL Y A DU NOUVEAU

Le vétéran journaliste Ken Campbell, qui s'occupe très sérieusement de ce dossier, a révélé des détails troublants et révoltants:

«Scott Smith lance une bombe. Il dit que ni le service de police de London, ni les enquêteurs indépendants n'ont été en mesure de confirmer l'identité des accusés. Qui diable faisait cette enquête ? Inspecteur Clouseau ?» - Ken Campbell



Nous ne connaîtrons donc peut-être jamais l'identité des coupables. On parle ici d'un travail gênant et bâclé, selon plusieurs internautes. Campbell poursuit:

«Scott Smith a déclaré que le règlement a été payé au nom de Hockey Canada, de la Ligue canadienne de hockey et des huit joueurs « John Doe » qui auraient été impliqués.» - Ken Campbell


Il y a pire :

«Hockey Canada a pris la responsabilité totale et a payé le règlement dans cette affaire au nom de tous les défendeurs, a déclaré Smith. Aucun des huit joueurs qui auraient été impliqués n'a contribué au règlement.» - Rick Westhead


Vous croyiez avoir tout vu? Il y a encore pire:

«Tom Renney a déclaré que Hockey Canada ne sait pas exactement ce qui s'est passé cette nuit-là, ni l'identité des personnes impliquées.»

«Tom Renney a dit qu'il ne sait pas combien de joueurs de l'équipe du Mondial junior 2018 ont coopéré à l'enquête - Hockey Canada leur a laissé le soin - mais a déclaré que les enquêteurs ont tenté de communiquer avec chacun des 23 joueurs.»

«Scott Smith a déclaré que Hockey Canada a liquidé une partie de ses investissements pour couvrir le règlement.»

«Renney précise que Hockey Canada a contacté tous les joueurs et leurs équipes au sujet de l'incident allégué... parce qu'ils n'avaient apparemment aucune idée des joueurs impliqués.»

«Une autre bombe lâchée : Tom Renney dit qu'il dirait que "quatre à six" joueurs ont coopéré à l'enquête indépendante. Scott Smith a déclaré qu'il pensait que le nombre était plus élevé. Puis dit, "ce n'était certainement pas 4-6, c'était un plus grand nombre.»

«Le député néo-démocrate Peter Julian, comme tous les autres Canadiens qui écoutent cela, est abasourdi que Hockey Canada n'ait aucune idée du nombre de joueurs qui ont participé et qu'il semble qu'il s'agisse d'une petite minorité.»

«Quelque chose pue. Ce procès a été réglé en trois semaines. Alors Hockey Canada était "tellement préoccupé par la victime" qu'il a réglé sans même savoir quels joueurs étaient impliqués.»

«Le député néo-démocrate Peter Julian souligne que Hockey Canada a déclaré qu'il a une tolérance zéro pour les violations du code de conduite, mais demande ensuite comment les joueurs ne participant pas à une enquête ne constituent pas une violation du code de conduite. Bingo.»

- Ken Campbell




Rappel de l'histoire horrible:

Après avoir reçu le règlement final, la femme a accepté d'abandonner toutes les charges. Hockey Canada, la Ligue canadienne de hockey, ainsi que les joueurs impliqués, ont tous été nommés parmi les «défendeurs» dans cette cause.

Les allégations au tribunal ont révélé ceci :

« La plaignante a affirmé avoir été agressée à plusieurs reprises alors qu'elle était en état d'ébriété dans une chambre d'hôtel à la suite d'un gala et d'un événement de golf de la Fondation Hockey Canada en juin 2018. »


Huit joueurs anonymes de la LCH ont été nommés dans l'affaire, ainsi que Hockey Canada et la Ligue canadienne de hockey. Nous tenons à vous avisez que les détails suivants sont extrêmement graphiques :

« Selon le procès, les joueurs lui ont ordonné de caresser leurs organes génitaux et de leur faire une fellation. Les joueurs auraient également chevauché la plaignante tout en plaçant leurs organes génitaux sur son visage, ils auraient giflé la plaignante sur ses fesses, craché sur elle, éjaculé en elle et sur elle, eu des rapports vaginaux avec elle, l'ayant empêchée de quitter la pièce alors qu'elle essayait de s'en sauver. »

« Tout au long des agressions, la plaignante a ressenti une appréhension permanente de dommages physiques imminents de nature sexuelle. »

« Les actions des accusés "nommés ici John Doe" ont semé la terreur et la peur dans l'esprit du demandeur. Les défendeurs John Doe exerçaient un contrôle total sur la plaignante et l'avaient isolée des autres. Le nombre d'hommes et le fait qu'ils avaient amené des bâtons de golf dans la chambre intimidaient davantage la plaignante. En conséquence, la plaignante a acquiescé à leurs actes sexuels répétés et à leur instruction de s'y livrer, mais cela ne constituait en aucun cas un consentement valide en vertu de la loi de la part de la plaignante. »


La plaignante a allégué qu'elle était trop ivre pour donner son consentement en bonne et due forme.

« Parfois, la plaignante pleurait et tentait de quitter la pièce mais a été dirigée, manipulée et intimidée pour qu'elle reste, après quoi elle a été victime d'autres agressions sexuelles », indique le procès.


Nous devons préciser que le règlement dans cette affaire n'équivaut pas ici à un aveu de culpabilité par Hockey Canada et par la Ligue canadienne de hockey.







pub
SUIVEZ NOUS
facebookinstagramtwitter
265 217 followers
MEILLEURS POINTEURS
2022-2023
PJBPPTS
1-  
CONNOR MCDAVID
705876134
2-  
LEON DRAISAITL
684460104
3-  
NIKITA KUCHEROV
712872100
4-  
DAVID PASTRNAK
69484593
5-  
MATTHEW TKACHUK
66326092
6-  
MITCH MARNER
69266389
7-  
NATHAN MACKINNON
57305888
8-  
ELIAS PETTERSSON
67335588
9-  
JASON ROBERTSON
70414788
10-  
TAGE THOMPSON
69424587
MENEURS 2022-2023