VIDÉOS        QUIZ        POOL                     
VIDÉOS        QUIZ        POOL                        MEMBRE
radio marqueur
photo

COLE CAUFIELD : UN DÉVELOPPEMENT SEMBLABLE À CAM ATKINSON?

21 fév 2021 à 22h27      MATHIEU BOUCHARD-RACINE
La sélection de Cole Caufield en première ronde en 2019 a fait plaisir à plusieurs. Un marqueur naturel, doté d'un bon gabarit et que l'on compare souvent à Johnny Gaudreau des Flames de Calgary. Toutefois, le jeune Caufield a attiré les critiques à son début de saison et certains ont ressenti une certaine insatisfaction face à ses performances au Championnat mondial de hockey junior.

Le jeune américain a un potentiel dont l'opinion est partagée. Il est quand même un quinzième choix au total. Certains voient en lui un marqueur de 40 buts, d'autres ne le mettent même pas dans la LNH et au final, si son talent de franc-tireur ne laisse aucun doute, son avenir dans le circuit Bettman est flou. Il est difficile de se donner une idée claire de ce qu'il fera chez les professionnels et même les experts ont de la difficulté à se prononcer clairement.

Ce qu'on peut dire, c'est qu'il est très talentueux, mais qu'il est doté d'un certain problème de constance. Lorsque l'on regarde à travers la LNH des joueurs semblables à Caufield, évidemment que Gaudreau sort du lot. Même Travis Konecny et Alex DeBrincat avaient été mentionnés le jour de son repêchage pour le comparer. Toutefois, le joueur comparable ayant la carrière la plus réaliste pour Caufield serait-il Cam Atkinson?

Pour se mettre dans le moule d'Atkinson, le joueur des Blue Jackets a joué son junior à Boston College. Un choix de sixième tour en 2008 au gabarit peu imposant de 5 pieds 8 pouces et au tir impressionnant. Ce qui est particulier chez Atkinson, c'est qu'il n'a jamais une saison identique.

Durant sa carrière, il a connu une saison de 53 points, une de 62 et une autre de 46, qui sont sur trois années consécutives. On ne sait jamais ce que cet ailier peut donner à son équipe. En 2018-2019, il a marqué 41 buts et l'année suivante, il n'en a réussi que 12. Il avait évidemment raté une bonne partie de la saison, mais il demeure que son impact n'est jamais le même.

Est-ce que c'est le genre de caractéristique que l'on peut associer à Caufield? Non seulement il s'agit de deux identités très similaires, mais le jeune espoir du Canadien offre également des séquences différentes. Ces temps-ci, il joue très bien et produit à fond de train, mais au début de la saison, la progression par rapport à la saison dernière était moins évidente.

Il sera à voir dans l'avenir si ces deux noms seront réellement mis côte à côte pour les comparaisons, mais en attendant, laissons le jeune profiter de sa dernière saison universitaire. La saison prochaine chez les pros aura une importance capitale dans son développement et son avenir.
QUIZ SUR HABS&LNH
500$ À GAGNER
image
Célébrités lorsqu'elles étaient plus jeunes : qui suis-je?
AL PACINO
ANTONIO BANDERAS
DON JOHNSON
MARLON BRANDO