VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY              
VIDÉOS        QUIZ        POOL HOCKEY          MEMBRE
photo

COLE CAUFIELD EN PLEINE PROGRESSION

Depuis son repêchage en 2019, tout le monde qui aime le Canadien connaît Cole Caufield. Le jeune américain est connu grâce à son potentiel élevé pour remplir les filets malgré sa petite taille. Il a bien sûr certaines lacunes à corriger avant de devenir un joueur de la LNH, mais il le sait très bien au moment où l'on se parle.

Caufield peut se vanter d'avoir quatre points en autant de matchs jusqu'à maintenant. Même si ce n'est pas suffisant pour un joueur de sa trempe dans les rangs universitaires, il n'est pas dans une mauvaise passe pour autant.



En effet, celui qu'on compare souvent à Johnny Gaudreau est habitué d'être le franc-tireur, mais on remarque dans son jeu qu'il est capable d'aider ses coéquipiers à battre les gardiens de but. Ce sont des aptitudes de fabricant de jeu qui n'étaient pas très communes au quinzième choix de l'avant-dernier encan.

Pour savoir marquer et pour se démarquer dans le circuit Bettman, il est nécessaire de développer différentes forces à exploiter et le petit ailier le fait très bien en ce moment.


À l’heure actuelle, on remarque qu'il ne marque pas beaucoup, mais a-t-il besoin de prouver qu'il sait marquer? Il possède un très bon lancer et s'en est servi à merveille au cours des dernières années. Maintenant, c'est sans doute sa dernière année dans le secteur universitaire, alors la priorité pour lui est de se préparer à l'étape des professionnels et la polyvalence sera un bon moyen d'y parvenir.

Ses quatre mentions d'aide et son absence de buts dans ce début de saison montre qu'il souhaite ajouter des cordes à son arc et franchement, il n'y a rien de mal à cela. Les buts suivront, il a toute l'année pour marquer.



En bref, il n'y a pas de quoi s'inquiéter du cas de Cole Caufield. Son talent n'est plus à prouver, mais s'il veut dominer dans la Ligue nationale, il devra se préoccuper de son gabarit. Sa taille ne sera pas un problème s'il trouve le moyen de s'adapter aux autres et d'améliorer sa vitesse. En attendant, c'est toujours impressionnant de suivre les performances du souriant personnage qu'est le jeune espoir du Canadien de Montréal.
MATHIEU BOUCHARD-RACINE
21 NOVEMBRE 2020  (21H45)