photo

CLAUDE JULIEN RECONNAÎT L'ADVERSITÉ À LAQUELLE SON ÉQUIPE DEVRA FAIRE FACE ET IL PRÉPARE SA TROUPE

Les Canadiens auront la lourde tâche de vaincre les Flyers dans un 4 de 7 lors du premier tour éliminatoire.

Si en ronde qualificative, les gens ne donnaient pas cher de la peau des Canadiens, il en demeure le cas, puisque leurs adversaires partent encore favoris.



Les Flyers ont triomphé dans neuf de leurs dix dernières rencontres de saison régulière avant l'arrêt des activités de la LNH et ils ont été parfaits dans leur tournoi à la ronde (fiche de 3-0-0) qui impliquait les Bruins de Boston, les Capitals de Washington et le Lightning de Tampa Bay.

Ils ont conclu la saison régulière au quatrième rang dans l'Est, tandis que le Tricolore a terminé au 12e échelon, prenant le 24e rang au classement général, ce qui lui a permis d'accéder à la ronde préliminaire en tant que dernière équipe.

Pourtant, malgré ces faits indéniables, l'entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, ne se laisse pas impressionner. Selon lui, tout va se jouer sur la glace.

« [Le classement], ça n'a aucune importance en ce moment. Je ne vais pas commencer à dire que nous sommes les négligés et qu'ils sont les favoris. Ce n'est pas une carte que je compte jouer. En ce moment, ce serait une perte de temps. Ce qu'on doit faire, c'est se préparer. »

Les Flyers n'ont pas vraiment de faiblesse, ils sont une équipe qui ont une bonne équilibre, autant en offensive qu'en défensive. À titre d'exemple, sur le plan offensif, 14 de leurs joueurs ont récolté au moins un point durant leurs trois parties du tournoi à la ronde. Quant aux Canadiens, il y en a 11 qui ont fait de même et en quatre affrontements, soit en un de plus que l'équipe de Philadelphie.

Le jeune gardien Carter Hart s'est aussi grandement illustré pendant ces trois parties, affichant un taux d'efficacité de 96,6 % et une moyenne de buts alloués de 1,00.

Claude Julien a vanté les Flyers et il admet qu'ils sont équipés à toutes les positions :

« On va devoir continuer à se solidifier en tant qu'équipe parce que la formation qu'on va affronter, et je le dis honnêtement, est probablement la meilleure équipe que j'ai vue, ici, jusqu'à présent. Ils ont un bon système d'équipe et ils sont très équilibrés. Ils ont de la profondeur à toutes les positions et ils obtiennent une contribution solide de tout le monde. Ce sera un bon défi pour nous et on espère que ce qui s'est passé en première ronde nous aidera au deuxième tour. », a indiqué Julien.

Victor Mete n'a aussi pas tarit d'éloges envers l'équipe de la Pennsylvanie :

« Je pense que les Flyers vont être un peu plus physiques et difficiles à affronter [que les Penguins]. Ils ont quelques gros joueurs et ce sera la différence la plus importante. »

Si plusieurs étaient inquiets par rapport à la performance de Tomas Tatar (aucun point dans les quatre matchs), c'est tout le contraire pour le Slovaque. Il précise aussi que la mission de son trio était surtout de contrer le trio de Sidney Crosby.

« C'est certain que c'est plus plaisant à voir quand tes statistiques sont meilleures. J'ai eu des chances, mais je n'ai pas réussi à marquer. Honnêtement, je ne m'en fais pas. Nous sommes ici en tant qu'équipe et c'est comme ça que nous sommes passés à travers [la série contre Pittsburgh].

« Notre travail, c'était d'affronter la ligne de Sidney Crosby et je pense qu'on a fait un excellent travail. Les jeunes joueurs de l'équipe comme [Nick] Suzuki et [Jesperi] Kotkaniemi ont élevé leur jeu d'un cran et ont marqué des buts importants. Toute l'équipe a bien fait. »

Crédit : LNH
BENJAMIN MAROIS
9 AOÛT 2020  (21H08)