photo

CLAUDE JULIEN A LANCÉ QUELQUES DÉTAILS SUR SES ATTENTES ET DÉCISIONS CONCERNANT SON ALIGNEMENT

Depuis le temps qu'on en parle, la série Canadiens-Penguins s'amorce ce soir, à 20h. Doutes sur les succès de l'équipe, questionnements sur les décisions étranges de Claude Julien pour son alignement et un match hors-concours peu honorable face aux Leafs sont présentement de l'actualité.

L'entraîneur-chef de l'équipe a répondu à certaines questions et y est allé de déclarations intéressantes au sujet de Jonathan Drouin, Nick Suzuki, Jake Evans et Cale Fleury.

D'abord, le coach a confié ne pas faire confiance au centre Jake Evans pour améliorer ses quatre trios en plaçant Jesperi Kotkaniemi et Max Domi sur les deux derniers. Il a également défendu la place du Finlandais.



« Pour remporter des matchs, tu dois marquer des buts. Nous avons choisi de balancer notre alignement de façon à limiter les occasions de marquer adverses tout en étant dangereux offensivement. Kotkaniemi est bien entouré avec Paul Byron et Artturi Lehkonen. Nous avons une équipe jeune et il fallait faire des choix. »

Ensuite, on a remarqué à l'entrainement l'absence de Cale Fleury parmi les trois paires de défenseurs au profit de Xavier Ouellet. Julien n'a pas commenté cette décision, qui paraît quelque peu étrange, vu le potentiel et l'apport utile du jeune Fleury, contre un gaucher qui était capitaine du Rocket de Laval presque toute la saison. Il faut savoir que Claude Julien n'hésiterait certainement pas à changer les choses si la tournure du match de ce soir ne lui plaisait pas.

Du côté de Nick Suzuki, l'ancien récipiendaire du Jack Adams a souligné la grande confiance qu'il avait en ce centre obtenu des Golden Knights : « Nick peut faire le travail. C’est un très bon joueur doté d’une impressionnante intelligence du jeu. Nous lui faisons confiance et il doit prouver que nous faisons bien de le faire. »

Finalement, le moment le plus intéressant de l'entrevue, les attentes de celui derrière le banc à l'endroit de Jonathan Drouin : « Drouin a l’air excité d’être ici. Nous aurons vraiment besoin qu’il soit à son meilleur. » Cette courte phrase en dit beaucoup sur l'importance du Québécois pour l'équipe. L'ancien entraîneur des Bruins apprécie présentement l'attitude du numéro 92 et ses attentes sont forcément élevées à son endroit.

En bref, on est assez bien éclairés sur les décisions de l'entraîneur en ce jour de match, mais les propos de celui-ci pourraient très bien changer s'il ne reçoit pas les résultats qu'il demande à son équipe. C'est ainsi que la première rencontre d'aujourd'hui sera très importante.

Crédit :

TVA Sports
MATHIEU BOUCHARD-RACINE
1 AOÛT 2020  (13H47)