photo

CE QUE SIGNIFIE LE RÉSULTAT DE LA LOTERIE DU REPÊCHAGE POUR LES CANADIENS

En ce vendredi soir, le tirage au sort en vue de la séance de sélection de la Ligue nationale de hockey de 2020 a eu lieu. Pour celui qui est pressenti à être repêché au tout premier rang, Alexis Lafrenière, il doit encore attendre avant de savoir sa destination.

En effet, le gagnant de la loterie proviendra du groupe des huit formations qui seront éliminées à la suite de la ronde de qualification. Un autre tirage au sort devra avoir lieu afin de déterminer l’organisation qui pourra parler au tout premier choix du prochain encan. Celui-ci se fera lorsque cette ronde qualificative aura pris fin.



Les équipes alors éliminées auront 12,5 % des chances d’obtenir le premier choix. C’est donc dire que les Canadiens de Montréal ont encore l’opportunité d’être l’heureux élu. Le Tricolore doit toutefois affronter les Penguins de Pittsburgh et perdre leur série 3 de 5. Une formalité diront certains.

D’ailleurs, le CH aurait eu 6 % de chances de repêcher Lafrenière dans le format traditionnel de la loterie. Ses probabilités ont plus que doublé (12,5 %) maintenant qu'une équipe fantôme est sortie au premier rang.


Si le Bleu-Blanc-Rouge perd, il a non seulement le potentiel d’acquérir l’espoir de l’Océanic de Rimouski, mais également un pourcentage très élevé de se faufiler dans le top-10 du repêchage. En effet, en cas de défaite, il aura 87,5 % de chances de sélectionner au neuvième échelon.

Cependant, si la formation montréalaise défie tout pronostic et remporte sa ronde qualificative conte l’organisation de la Pennsylvanie, elle repêchera entre le 16e et 31e rang selon sa progression dans les séries éliminatoires.

Bref, un dilemme s’offre aux partisans de la Sainte-Flanelle. Est-ce qu’ils préféreront que leur équipe favorite perde afin de mettre plus de chances de leur côté d’obtenir un espoir de haute qualité ou aimeront-ils mieux gagner pour participer aux séries?

Les commentaires sur les réseaux sociaux de plusieurs analystes sportifs penchent davantage vers l’option de la défaite face aux Penguins. Cependant, en sachant cette pensée, est-ce que les joueurs du CH voudront tout faire pour faire taire les préjugés à leur endroit et tenter de revenir avec la victoire?

De plus, s’il n’y a finalement pas de hockey cet été, on connaît la procédure que le circuit Bettman utilisera. Selon ce que rapporte TSN, le Canadien de Montréal, les Blackhawks de Chicago, les Coyotes de l’Arizona, le Wild du Minnesota, les Jets de Winnipeg, les Rangers de New York, les Panthers de la Floride ainsi que les Blue Jackets de Columbus auront chacun 12,5 % de chances d’obtenir le premier choix de parole au prochain repêchage.

MAXIME GRONDIN
27 JUIN 2020  (8H30)