photo

CAREY PRICE PERCE UN TOP-5 DE L'HISTOIRE DU CANADIEN DE MONTRÉAL

Pour une deuxième fois dans cette série de qualification, le Canadien de Montréal a déjoué tous les pronostics en remportant la troisième rencontre au compte de 4 à 3. D'ailleurs, pour une première fois dans cette confrontation éliminatoire, ce ne fut pas une victoire entièrement signée par Carey Price, alors que l'attaque était de mise et la contribution des défenseurs aura fait la différence, comme sur le lancer gagnant d'une précision chirurgicale de Jeff Petry.



Quoiqu'il en soit, cette victoire n'aurait tout de même pas été possible sans la sortie du numéro 31. Ayant repoussé 30 des 33 tirs de la troupe à Sidney Crosby, Price a gardé sa formation dans la rencontre jusqu'à la toute fin de la partie, ce qui a offert une victoire aux siens ainsi qu'à son dossier.

Parlant de victoires, le natif de la Colombie-Britannique est en train de se forger une excellente fiche en séries éliminatoires, du moins si l'on se fie à la prestigieuse histoire du Tricolore. En effet, en triomphant face à Pittsburgh ce mercredi, Carey Price a décroché son 27e gain en carrière dans des circonstances éliminatoires, le positionnant à un très bel échelon de l'existence du CH :


*À noter que même si la LNH ne considère pas la ronde de qualification comme de réelles séries éliminatoires, le département statistiques de la ligue considère les victoires de Price comme obtenues en scénario éliminatoire*

Comme vous pouvez le constater, le gardien de 6 pieds 3 pouces et 217 livres a rejoint le cerbère Bill Durnan au cinquième rang des gardiens victorieux du Canadien dans l'histoire de l'équipe. Il se retrouve maintenant à deux victoires du quatrième rang de cet excellent palmarès.

Toutefois, ce n'est pas cette année que le cinquième choix au total en 2005 devrait percer le top-3 de ce tableau. Au moment d'écrire ces lignes, Price se retrouve à 32 gains des 59 victoires de Jacques Plante, lui qui occupe le troisième rang. Sous une autre perspective, le gardien de 32 ans devra remporter 14 séries éliminatoires dans l'uniforme du Canadien et ce, d'ici la fin de sa carrière, s'il souhaite détrôner les 80 victoires éliminatoires de Ken Dryden au premier rang du classement.

Bref, Carey Price continue de marquer l'histoire des Canadiens de Montréal à sa manière depuis qu'il a rejoint l'équipe en 2007. S'il continue de performer de la sorte, jusqu'où pourrait-il être en mesure d'amener le Tricolore dans ces séries éliminatoires 2020 qui sortent de l'ordinaire?
CHARLES-ANTOINE NICOL
6 AOÛT 2020  (12H46)