Habs & LNH

Une saison de misère qui laissera des traces à Ottawa

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Si vous pensiez que la dernière saison du CH était catastrophique, vous vous consolerez assurément en voyant celle des Sénateurs d’Ottawa. Dire que ces derniers n’étaient qu’à un seul but, il y a deux ans, de participer à la finale de la Coupe Stanley. Les choses ont rapidement dégringolé…

À l’automne dernier, le positivisme régnait au sein de l’organisation ontarienne. Ils venaient de faire un bon bout de chemin dans les séries éliminatoires et rien n’indiquait qu’ils ne pourraient répéter l’exploit. Mais, au lieu de victoires, ce sont les incidents qui furent comptabilisés.

Durant la saison estivale, le propriétaire Eugene Melnyk fait une première fois parler de lui. Il décide en effet de retirer plusieurs sièges de son amphithéâtre car les Sénateurs peinent à les remplir. Tout au long de la saison, il jonglera avec l’idée d’un nouvel amphithéâtre dans le centre-ville d’Ottawa, loin de Kanata. Ces projets ne semblent par contre ne jamais aboutir.

Le premier événement important de la saison des Sénateurs fut la transaction qui emmena Matt Duchene dans la capitale nationale. Afin de l’acquérir, Pierre Dorion a du donner, entre autres, Kyle Turris. Ce dernier était très aimé dans le vestiaire des Sens et a créé un très gros vide. Vide que Duchene n’a pas immédiatement comblé, lui qui a pris un certain temps avant de se mettre en marche avec Ottawa.

Dès cette transaction, les choses ont commencé à mal tourner dans l’organisation. Les victoires se faisaient rares et l’insatisfaction des amateurs commença. En décembre dernier, la grogne des partisans s’est élevée envers le propriétaire Eugene Melnyk. Le mot clic #MelnykOut a alors envahi la tweetosphère. Melnyk avait alors annoncé publiquement la possibilité que les Sénateurs quittent Ottawa si la situation financière ne s’améliorait pas. Même Bettman a grondé le propriétaire des Sénateurs car ses commentaire nuisaient au 100e anniversaire de la ligue et n’avait pas d’affaire à la classique hivernale.

Pour ajouter à l’insulte, Melnyk s’est auto proclamé CEO des Sénateurs d’Ottawa à la mi-février. Ce geste égocentrique du propriétaire n’a aucunement aidé à calmer la grogne envers lui. Melnyk sera désormais les fonctions de chef exécutif d’une manière permanente, non par intérim. Le riche homme d’affaires ukraino-canadien laissa tomber sa niche dans les Barbades afin de s’installer un bureau à Ottawa, pour remplir ses nouvelles fonctions. Il se rapproche alors des décisions et sera son propre patron. Il veut tout contrôler.

Ce contrôle abusif des opérations hockey met des bâtons dans les roues du dg Pierre Dorion. En effet, Melnyk n’est pas très ouvert à donner le gros contrat que mérite Erik Karlsson. Dorion devra donc jongler avec ce dossier et devra assurément échanger, au regret des partisans, le défenseur vedette.

Parlant du défenseur vedette, il a également subi son lot de difficultés cette saison. En plus d’être constamment sous les projecteurs par son statut au sein de l’équipe, il a dû subir la pression des rumeurs de transaction et passer au travers de la journée limite des transactions. Pour ajouter à la dure saison, sa femme et lui ont dû traverser ensemble la mort de leur enfant.

Faire le deuil de son enfant n’est pas une chose facile. Mais passer au travers de cette épreuve en étant harcelé l’est encore moins. Nous apprenions hier que la conjointe de Mike Hoffman harcelait directement celle de Karlsson. Durant toute la saison, elle lançait des commentaires déplacés envers Mme Karlsson. Ne pensez pas que le vestiaire n’était pas au courant. Imaginez l’ambiance de travail dans le vestiaire à travers tout ça! On se demande pourquoi le tout n’a pas été réglé à l’interne? L’histoire se règlera finalement en cour. Un manque de leadership en est sûrement la cause.

Il n’est pas question du leadership de Karlsson ici mais bien de celui des têtes dirigeantes. C’est eux qui donnent la direction à l’organisation et c’est également à eux de régler ces problèmes. Melnyk n’a pas mis son énergie au bon endroit et voici la cause de la saison de misère des Sénateurs.

Ne pensez pas que Dorion est blanc comme neige dans cette saison de misère, il a également pris plusieurs décisions de gestion douteuses. Son leadership est très questionnable au sein de la formation. Sa gestion du dossier Guy Boucher ainsi que de celui de Karlsson sont douteuses. Pourquoi laisser languir son entraîneur-chef quelques jours avant de lui donner sa confiance? La transaction Duchene, bien que pas si mauvaise, a laissé un énorme trou dans la formation.

Suite à cette saison, l’avenir de la formation n’est pas très positif. La grogne des partisans sera de plus en plus grande, les problèmes financiers de l’équipe continueront et le propriétaire continuera à mettre la faute sur les partisans. Sur la glace, ce ne sera pas mieux. Karlsson, Ryan et Hoffman (sa valeur sera basse) seront sûrement échangés et Boucher entamera la saison sans la confiance absolue de la direction.

Pour ajouter à ce cirque, l’adjoint au directeur genéral, Randy Lee, a également récemment fait les manchettes. Ce dernier est accusé d’avoir agressé verbalement le chauffeur d’une navette d’hôtel à Buffalo lors du dernier camp d’évaluation des espoirs de la LNH. Il devait initialement passer en cour le 22 juin prochain mais la date a été modifiée lorsque Lee a plaidé coupable aux accusations. Il sera vraisemblablement à Dallas le 22 juin.

Peut-être que Melnyk ouvrira les yeux et décidera de vendre la formation? C’est le souhait de Daniel Alfredsson qui n’a pas dans son cœur l’actuel propriétaire de la franchise. Peut-être que la solution serait que l’ancien joueur des Sénateurs achète (avec de l’aide) la franchise?

Si vous pensiez vivre le chaos suite à la saison du CH, vous voyez que la situation à Montréal n’est que du bonbon, comparée à celle des Sénateurs d’Ottawa.

Comment voyez-vous la suite des choses à Ottawa?

Ne manquez pas sur HABS & LNH! :

— Le nom de Wayne Simmonds refait surface!

— Repêchage 2018: Les 10 cartes de Bergevin!

— Une équipe inattendue se rajoute dans le “derby” Kovalchuk

— Une bombe éclatte à Ottawa!

— Galchenyuk aurait pu se faire échanger à plusieurs reprises!

— Un ancien du CH s’entend avec Vegas!

— Filip Zadina continue de répéter son envie d’évoluer pour le Canadien

— Le Tricolore était une équipe de milieu de peloton

— Un joueur clé des Ducks racheté?

— Le centre de 23 ans retourne dans son pays natal!

— Le prix à payer pour monter ou descendre dans le top10 du repêchage

— Pourquoi le CH NE doit PAS repêcher un défenseur en première ronde

— DOSSIER KOVALCHUK: Le Russe semble avoir une destination en tête!

— Jack Johnson lié au Canadien?

— Méga transaction entre les Oilers et le Canadien?

— Le Québécois dans la mire du CH?

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *