Habs & LNH

Les Sabres de Buffalo, une équipe qui a fait des gros changements

(c) nhl.com
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les Sabres de Buffalo trônent dans les bas fonds du classement de la LNH depuis maintenant plusieurs années. On ne  peut cependant pas les blâmer de ne pas avoir essayé. À la fin de la saison 2014-2015, après avoir repêché le joueur de concession, Jack Eichel, le directeur général de l’équipe a préféré sacrifier l’avenir dans le but d’avoir une équipe compétitive immédiatement. Les Sabres ont laissé partir un choix de premier tour, un choix de deuxième tour ainsi que les espoirs Nikita Zadorov, Mikhail Grigorenko et J.T Compher en retour des joueurs de centre Ryan Oreilly et David Legwand ainsi que du gardien Robin Lehner. Trois ans plus tard, aucun d’entre eux ne fait partie de l’équipe. Lehner a été libéré à la fin de la dernière saison tandis que Legwand a pris sa retraite après une seule saison avec les Sabres.

Trois ans plus tard, le directeur général des Sabres a décidé de récidiver en faisant plusieurs autres méga transactions. L’échange de Marco Scandella et Jason Pominville contre Tyler Ennis et Marcus Foligno en est une bonne pour le DG des Sabres. Pominville, bien qu’il prenne de l’âge, peut encore donner des saisons de 40 points et Scandella s’est établi comme un défenseur top 4 dans la Ligue nationale. Foligno est maintenant qu’un simple joueur de soutien tandis que Ennis a vu son contrat être racheté par le Wild.

Dans le dernier mois, les Sabres ont échangé Oreilly contre Patrik Berglund, Vladimir Sobotka, Tage Thompson, un choix de 1er tour et un choix de 2e tour. Ils ont aussi échangé Evander Kane contre un espoir et un choix de 1er tour en 2019.

Durant la saison morte, les Sabres ont aussi amélioré leur attaque en allant chercher Connor Sheary et Jeff Skinner à bas prix dans le marché des échanges.

Une année fortement mouvementée pour le DG James Botterill qui pourrait porter ses fruits.

La défensive de l’équipe semble être beaucoup plus forte qu’elle était il n’y pas si longtemps en ajoutant Dahlin et Scandella à gauche.

L’offensive de l’équipe est jeune et impressionnante si on la regarde attentivement.

La ligne de centre est solide malgré le départ d’Oreilly avec des Eichel, Mittlestadt, Reinhart, Berglund et Girgensons. L’aile gauche est complètement remodelée avec l’ajout de Skinner, Sheary et Sobotka tandis que l’aile droite ne devrait pas changer avec Okposo, Pominville, Thompson et le centre d’extra (probablement Reinhart).

Il y a encore quelques points d’interrogation à la position de gardien de but, mais si Carton Hutton ou Linus Ullmark arrive à se développer comme gardien numéro un, l’avenir est très rose dans le compté d’Érié, et ce, sans compter les trois choix de premier tour de l’équipe en 2019.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *