Habs & LNH

Les quatres sorties de zone par un défenseur

Lors d’un match, plus tôt cette saison, je me suis prêté au jeu de regarder uniquement la défensive pendant une période complète. Une épreuve très difficile à traverser, celle de comprendre ce qui peut clocher dans les sorties de zone. J’ai été surpris, voir choqué, de constater qu’un défenseur de 19 ans semble être celui qui est le plus à l’aise en zone défensive, qu’il est en mesure de sortir la rondelle du territoire autrement qu’en dégageant par la baie vitrée ou en provoquant des revirements.

Petry connaît certainement de meilleurs moments, mais on parle ici de sa contribution offensive, car en  zone défensive, le numéro 26 semble avoir l’âge de Mete tellement les sorties de zone sont laborieuses. Il est vrai que les attaquants n’aident pas en étant tantôt hors position, tantôt beaucoup trop loin du défenseur qui a de la pression de l’adversaire.

Message à Marc et Claude

Quand ta défensive est meilleure que l’an dernier, les défenseurs de ta formation s’appliquent à effectuer ces quatre sorties de zone simples, efficaces et qui devraient devenir des réflexes automatiques à force de le pratiquer dans les entraînements. Voici donc les quatre sorties de zone d’une défensive alerte, voir d’une meilleure défensive que celle de l’année précédente:

Une séance vidéo chaque jour, pour ensuite le mettre en application dans l’entraînement pour qu’enfin les efforts déployés puissent rapporter durant les matchs.

Est-ce si difficile à comprendre?

Je veux bien croire que la vitesse du jeu y est pour beaucoup, mais quand un défenseur commet sans cesse la même erreur, soit il a besoin d’une autre séance vidéo, soit il ne veut pas s’impliquer dans le système de jeu.

 

Commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *